Roissy : deux pistes fermées à l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle

Roissy : deux pistes fermées à l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle Les pistes nord de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle ont été fermées. La commune de Dammartin-en-Goële, où seraient retranchés les terroristes n'est qu'à une dizaine de kilomètres. Pour l'instant, les perturbations demeurent limitées.

[Mis à jour le 09/01/2015 à 11h15] Deux pistes de l'aéroport de Roissy ont été fermées, peu avant 10 heures, ce matin, en raison de la traque en cours à Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), ont annoncé Europe 1 et Le Monde. Plus précisément, des vols Air France ont été retardés ou déroutés, indique le site spécialisé FlightRadar24.com, qui suit la trajectoire des avions à l'approche de l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle. Les avions en phase d'approche subissent une modification de leur trajectoire, afin de les faire passer plus au sud, hors de portée de Dammartin-en-Goële. D'autres vols circulent "en hippodrome au-dessus de la Picardie et du Nord de l'Île-de-France, en attendant que les deux pistes sud se libèrent. Seuls les atterrissages sont supprimés sur les pistes Nord, précise le JDD, limitant pour l'instant les perturbations et retards.

Selon le journaliste d'Europe 1 Emmanuel Duteil, Aéroport de Paris précise que les itinéraires sud sont privilégiés pour éviter la zone de survol à l'aplomb de Dammartin-en-Goële. L'exploitant affirme être capable d'absorber cette difficulté sans causer trop de détournements ou de retards majeurs à court terme. Air France a tout de même confirmé des retards. Les deux terroristes présumés seraient retranchés à Dammartin-en-Goële, à dix kilomètres à l'est de l'aéroport. Ils seraient lourdement armés et pourraient posséder un lance-roquette. Une arme suffisamment puissante pour s'attaquer à un avion de ligne circulant à basse altitude. L'ensemble de la commune est quadrillée par le GIGN et le RAID.

Article le plus lu - Italie : un pont autoroutier s'écroule, les images › Voir les actualités

Annonces Google