Quenelle : Diesel menacé pour un mannequin, le magasin parle de "paranoïa"

Quenelle : Diesel menacé pour un mannequin, le magasin parle de "paranoïa" Une quenelle a-t-elle été délibérément reproduite dans une boutique Diesel ? Les gérants du magasin ont reçu des menaces de mort.

L'information ne provient pas du site humoristique Legorafi.fr, mais du Parisien. Une boutique de vêtements Diesel a dû fermer ses portes mardi matin suite à de très sérieuses menaces de mort. L'enseigne a été accusée par certains d'avoir mis en vitrine un mannequin faisant le désormais très célèbre geste controversé de la "quenelle" (voir photos). D'aucuns y ont vu une référence explicite à Dieudonné et à la polémique qui ne cesse d'enfler sur Le Mur et ses spectacles polémiques.

"Il n'y a pas d'erreur, le responsable de cette boutique Diesel a volontairement positionné son mannequin en vitrine pour faire ce signe antisémite" pouvait-on lire sur le site Europe-Israël mardi. Surpris par la polémique et les réactions, les gérants de la boutique ont rédigé un communiqué pour nier toute référence à la quenelle : "Il s'agit d'un malentendu. Le mannequin qui a été installé dans la vitrine du magasin de l'Avenue de l'Opéra à Paris n'est en aucun cas associé à la quenelle. Il s'agit de la simple posture d'un mannequin pré-moulé, représentant une femme avec un bras orienté vers le bas, destiné à présenter un sac à main" explique Diesel, qui parle de "paranoïa". "Nous nous sommes fait traiter de nazis par ces illuminés. C'est juste grotesque !" explique Diesel au Parisien.fr.

Europe-Israël a présenté ses excuses au magasin après les explications des gérants. Le site se justifie en écrivant que "Diesel regrette ce malentendu".

EN VIDEO : L'affaire Dieudonné prend une ampleur considérable depuis la volonté affichée par le gouvernement d'interdire les représentations publiques du polémiste :

Article le plus lu - Album de Johnny Hallyday : où l'écouter en ligne ? › Voir les actualités

Annonces Google