2e : Toulon, deuxième ville des particules

Les habitants de Toulon absorbent une quantité de particules très supérieurs à la moyenne des grandes villes françaises. © Galerie photo Linternaute.com - Roger Andreletti
La quinzième commune de France est deuxième de notre classement. Toulon respire beaucoup de particules fines : en 2012, le port militaire et la cité ont enregistré en moyenne annuelle un indice de 0,78, soit 78 % du maximum de 40 microgrammes par mètre-cube d'air conseillé par les directives européennes. Loin derrière Marseille, certes, mais devant Paris, Lyon ou Lille, des agglomérations au moins deux fois plus grandes. Comme la cité phocéenne, la ville de Toulon souffre également d'une forte présence d'ozone dans l'air ambiant.

 Indice de fond PM10, moyenne annuelle (2012) : 0,78

Suggestions de contenus