7e : Grenoble, des montagnes et un air pas si pur

Grenoble est l'une des grandes villes les plus touchées par les particules fines © Galerie photo Linternaute.com / Alexandre Conte

Côté particules, Grenoble et Lyon font jeu égal. La capitale du Dauphiné voit son indice moyen annuel culminer à 0,65 en 2012. C'est 30 % de plus que les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé, qui fixent un seuil de dangerosité à 20 microgrammes par mètre-cube. Le seuil d'information de 50 microgrammes par mètre-cube d'air a été dépassé pendant une vingtaine de journées. Le score est pourtant largement inférieur aux records grenoblois. En 2006 comme en 2009, l'indice PM10 s'est élevé à 0,78.

 Indice de fond PM10, moyenne annuelle (2012) : 0,65

Suggestions de contenus