20e  : les particules désertent Montpellier

Montpellier occupe la dernière place de notre classement. Parmi les 20 grandes villes, elle est donc la moins touchée par les particules fines. © Galerie photo Linternaute.com / Dominique Pallares

Respirez, vous êtes à Montpellier ? En 2012, l'indice de fond concernant les particules PM10 de la ville s'est élevé à 0,48. Avec Rennes, elle fait partie des deux seules villes où le taux de particules fines est inférieur au seuil de l'Organisation mondiale de la santé, qui recommande une exposition maximale annuelle de 20 microgrammes par mètre-cube. Quant aux dépassements journaliers des taux recommandés, ils sont rares. Les capteurs situés au milieu du trafic affichent des valeurs équivalentes à l'indice de fond d'une ville comme Reims. Seul hic, l'air est pollué par un taux élevé d'ozone.

 Indice de fond PM10, moyenne annuelle (2012) : 0,48

Suggestions de contenus