H7N9 : un virus mutant ?

Les chercheurs tentent de suivre l'évolution du virus de grippe A H7N9 © CDC / Douglas E. Jordan

Pour l'instant, la grippe H7N9 se transmet seulement des volailles à l'homme. Mais la capacité de mutation d'un virus est élevée. Ainsi H7N9, qui était autrefois un syndrome cantonné aux oiseaux, a franchi la barrière des espèces. Autre problème : "il est très peu pathogène pour les volailles" explique Vincent Enouf. Si les poulets élevés ou échangés, porteurs du virus semblent sains, il est d'autant plus difficile d'identifier le point de départ d'une épidémie humaine. D'autant que les cas connus sont pour la plupart situés à l'est de la Chine, dans l'une des régions les plus densément peuplées du monde. Les grippes se transmettant facilement par les voies aériennes (nez, bouche, yeux), une mutation du virus H7N9 pourrait avoir des répercussions catastrophiques.

Suggestions de contenus