Des perturbateurs endocriniens dans les fraises

Les fraises sont particulièrement nocives pour l'environnement © Pictures news - Fotolia.com

Selon l'ONG "Générations futures", la quasi-totalité des fraises vendues dans le commerce contiendraient des pesticides (endosulfan, flonicamide, carbosuflan...). Parmi eux, des perturbateurs endocriniens, qui auraient pour effet de dérégler nos hormones, notre métabolisme et notre capacité à nous reproduire. D'autant que cultiver des fraises toute l'année (comme c'est le cas en Espagne) nécessite de pomper une quantité astronomique d'eau, l'entretien de serres en plastique peu économes en énergie et l'emploi d'une main d'œuvre sous-payée.

Suggestions de contenus