On lui retire le mauvais testicule

Le patient a attaqué l'hôpital responsable en justice © VILevi - Fotolia

On avait dit à Benjamin Houghton qu'il pourrait poursuivre une vie normale. A 47 ans, il devait subir une intervention destinée à lui retirer son testicule gauche, qui était potentiellement cancéreux. A son réveil, les médecins lui annoncent une mauvaise nouvelle. Ils se sont trompés et ont retiré le testicule droit. La procédure était d'ailleurs mal embarquée depuis le départ, puisque l'hôpital avait fait signer au patient un formulaire autorisant l'opération du testicule droit (sain) et que les médecins n'avaient pas marqué au feutre l'emplacement de l'intervention.

Suggestions de contenus