L'affaire du sang contaminé

L'origine du sang utilisé lors des transfusion est désormais mieux contrôlée © FedeCandoniPhoto - Fotolia

C'est une affaire qui avait fait grand bruit. L'hémophilie est une maladie génétique rare, touchant principalement des hommes. La coagulation du sang des patients est perturbée : des transfusions sanguines peuvent être nécessaires. Au milieu des années 1980, en France, le Centre national de la transfusion sanguine a distribué des produits sanguins (plasma, sang...) qui pouvaient être porteurs du virus du sida et de l'hépatite C. Si le VIH était encore mal connu, certains tests permettaient déjà d'écarter des produits sanguins. Trois cents personnes auraient trouvé la mort en raison de ces transfusions.

Suggestions de contenus