Otage français : mort, tué dans une vidéo insoutenable

Otage français : mort, tué dans une vidéo insoutenable L'otage français de 55 ans, Hervé Gourdel, a été décapité par Jund al-Khilafa, le groupe jihadiste qui l'avait enlevé dimanche soir en Algérie. Sa mort provoque la consternation dans le monde.

L'otage français Hervé Gourdel a été tué par ses ravisseurs. Dans une vidéo mise en ligne sur Internet, les membres du groupe Jund al-Khilafa montre sa décapitation. Les jihadistes ont donc mis leur menace à exécution : ils avaient lancé un ultimatum de 24 heures à François Hollande pour exiger l'arrêt des frappes aériennes sur l'Etat Islamique en Irak. Depuis hier, le président de la République a plusieurs fois réaffirmé que la France ne cèderait pas aux menaces et qu'elle refusait toute négociation avec les terroristes.

La vidéo postée sur Internet s'intitule "Message de sang pour le gouvernement français". On y découvre Hervé Gourdel à genoux aux côtés de quatre membres du groupe jihadiste, kalachnikovs à la main, après une séquence faisant apparaître François Hollande sur des images d'archives. Après quelques instants, le corps de l'otage français enlevé dimanche soir est exposé par les terroristes. En tout et pour tout, la vidéo dure moins de 5 minutes, les images sont insoutenables de violence et de barbarie. L'un des ravisseurs se lance dans un discours pour affirmer à la France que "la loi de Dieu sera appliquée sur Terre" avant l'éxécution sommaire. Si l'assassinat en lui-même n'est pas diffusé, la fin de la vidéo montre Hervé Gourdel décapité.

Article le plus lu - Remaniement : c'est imminent, ultimes rumeurs › Voir les actualités

Annonces Google