Fièvre Ebola : la suspicion écartée à Bichat

Fièvre Ebola : la suspicion écartée à Bichat Ebola est-il arrivé en France ? L'incertitude a dominé toute la journée au sujet d'une femme, placée en chambre stérile à l'hôpital Bichat, à Paris. Mais la réponse était négative en fin d'après-midi.

[Mis à jour le 10 octobre 2014 à 18h08 ] L'arrivée potentielle d'Ebola en France a été l'objet d'une nouvelle suspicion ce vendredi 10 octobre. Dans la matinée, la radio Europe 1 indiquait qu'une femme, qui aurait pu contracter le virus Ebola en Afrique, avait été placée en chambre stérile à l'hôpital Bichat. La station rapportait que le cas de cette malade était passé de suspect à "probable". C'est l'institut de veille sanitaire (INVS) qui aurait monté d'un cran le degré de vigilance après un "interrogatoire" précis. Après une journée d'incertitude, Europe 1 a indiqué que les premiers tests effectués étaient négatifs, livrant des informations rassurantes sur la patiente. Informations confirmées par la ministre de la Santé Marisol Touraine écartant toute "suspicion" en fin de journée.

A 18 heures, des "analyses étaient toujours en cours" pour confirmer ou non la contamination par le virus. Europe 1 évoque des "prélèvements" qui ont été transmis à l'Institut Pasteur de Lyon pour confirmer la présence du virus qui a déjà fait près de 3500 victimes essentiellement en Afrique.

La malade n'a pas la nationalité française toujours selon les informations d'Europe 1. On a appris en début d'après-midi qu'il s'agissait d'une Américaine passée par le Libéria.

Heure par heure : le direct du 10 octobre 2014

18h05 - La femme qui est à l'isolement à l'hôpital Bichat depuis le début de la journée n'est pas atteinte d'Ebola. Les premiers tests effectués à Lyon à partir de prélèvements réalisés sur cette Américaine, de retour du Liberia, se sont tous révélés négatifs. D'autres résultats d'analyses sont attendus dans la soirée pour confirmer que la patiente, qui avait développé certains symptômes d'Ebola, n'est pas touchée par le virus. La ministre de la Santé marisol Touraine a confirmé l'information en fin d'après-midi (fin du direct).

15h36 - La patiente mise à l'isolement à l'hôpital Bichat, dans la capitale, est-elle bien atteinte du virus Ebola ? La confirmation s'annonce tardive. Les analyses des prélèvements opérés sur la malade étant réalisés à Lyon dans des conditions extrêmement précises, les résultats sont attendus d'ici 12 heures. Un délai de 6 à 8 heures était d'abord évoqué. Mais il est probable que l'attente se prolonge tard dans la soirée pour savoir s'il s'agit bien du premier cas d'Ebola en France.

14h16 - Manuel Valls s'est exprimé pour la première fois sur le cas suspect traité à l'hôpital Bichat. Le Premier ministre a indiqué qu'il fallait "être prudent". Un conseil adressé aux autorités sanitaires, mais aussi à la presse. Le chef du gouvernement veut éviter "des mouvements de panique comme on a pu en constater". Manuel Valls s'est exprimé depuis le congrès de l'Association des régions de France. Assurant que les services du ministère de la Santé étaient mobilisés, il a refusé d'en dire plus.
EN VIDÉO : Voir la déclaration de Manuel Valls.

13h22 - On en sait plus sur la nationalité de la patiente sous surveillance à Bichat depuis ce vendredi matin. Il s'agirait d'une Américaine selon Europe 1. Celle-ci aurait pu contracter le virus Ebola au Liberia. RMC informe que la patiente ne serait pas, à l'origine, membre du personnel soignant opérant en Afrique mais qu'elle voyageait à titre personnel.

12h50 - La patiente qui est actuellement hospitalisée à l'hôpital Bichat, à Paris, revenait du Liberia précise une source proche du dossier. Le pays est l'un des plus touchés par la maladie. Environ 1 800 morts ont été dénombrés dans le pays selon un décompte communiqué il y a déjà quelques jours. Un chiffre représentant la moitié des victimes sur l'ensemble du continent africain.

Un premier cas d'Ebola "probable" en France

12h38- Le ministère de la Santé s'est exprimé sur l'éventualité d'un cas d'Ebola en France, à Bichat. "Aucun cas de fièvre Ebola avéré n'a été recensé pour l'instant en France, hormis celui de l'infirmière de MSF aujourd'hui guérie", indique la source officielle. Il y a quelques jours, une infirmière française contaminée en Afrique avait été rapatriée et soignée à l'hôpital militaire Begin de Saint-Mandé, en banlieue parisienne. Elle est aujourd'hui hors de danger.

12h29 - La patiente de l'hôpital Bichat serait la première en France a passer au stade de la contamination "probable". Il y a quelques jours, la ministre de la Santé Marisol Touraine rappelait que depuis les tous premiers cas d'Ebola en Afrique de l'Ouest, 350 malades avaient été signalés aux autorités sanitaires françaises. Jusqu'à présent, les cas les plus sérieusement suspectés (une dizaine de malades) avaient été déclarés comme "possibles".

Article le plus lu - Ecoutez l'album de Johnny Hallyday › Voir les actualités

Annonces Google