Grève des médecins : comment consulter et se soigner à partir du 23 décembre ?

Grève des médecins : comment consulter et se soigner à partir du 23 décembre ? Pour protester contre le projet de loi de santé du gouvernement, les médecins généralistes et spécialistes ont décidé de se mettre en grève une semaine, durant les fêtes de fin d'année. Où consulter si vous tombez malade durant cette période ?

Les médecins en colère. Les généralistes sont en grève depuis le 23 décembre et jusqu'au 31 décembre pour protester contre le tiers payant obligatoire voulu par le gouvernement. Mais aussi parce qu'ils souhaitent voir revaloriser le prix de leur consultation à 25 euros (contre 23 actuellement). Le mouvement est assez suivi puisque tous les syndicats de la profession ont appelé au débrayage, ce qui n'était pas arrivé depuis trente ans. 70 à 80 % des cabinets ont d'ores et déjà baissé le rideau, selon un chiffre syndical publié le mercredi 24 décembre. Et le mouvement risque de s'amplifier. "Cela va être très compliqué pour les patients", admettait quelques heures avant le début des hostilités Claude Leicher, président du syndicat majoritaire MG France, cité par metronews.

Alors, que faire si vous avez le malheur de tomber malade durant les fêtes ? Premier réflexe, appeler votre médecin traitant habituel. Il se peut qu'il ne soit pas gréviste, ou alors qu'il soit réquisitionné par le préfet. S'il est en grève, sa messagerie devrait vous orienter vers la permanence de soins de votre département. Ou, alors vers le Samu (le 15). A ce stade, un médecin pourra effectuer une consultation à distance et, le cas échant, vous faxer une ordonnance, et vous orienter vers les praticiens encore disponibles. Il y aura toujours des permanences. La ministre de la santé, Marisol Tourraine, s'est en tout cas montrée rassurante : les patients " trouveront à se faire soigner " pendant les fêtes. Sauf peut-être si vous aviez prévu de voir un spécialiste (ORL, gynécologues, ophtalmologistes, etc.), qui se sont joints au mouvement des généralistes. Le rendez-vous risque fort d'être annulé ou reporté. Le plus simple, là encore, est d'appeler. Un répondeur devrait vous indiquer la marche à suivre. 

Article le plus lu - Mélenchon : la vidéo choc de la perquisition à LFI › Voir les actualités

Annonces Google