Facebook des Baumettes : une prison "centre de vacances" ?

Facebook des Baumettes : une prison "centre de vacances" ? Des détenus de la prison des Baumettes, à Marseille, ont partagé sur Facebook des photos d'eux en train de s'amuser au sein de l'enceinte. L'affaire suscite l'émoi.

"Morts de rire aux Baumettes". C'est en ces termes que des détenus de la prison marseillaise ont baptisé une page Facebook qu'ils ont eux-mêmes créée à la fin de l'année. On peut y voir des photos d'eux hilares, exhibant des téléphones portables volés, du cannabis ou des liasses de billets de 50 euros. Sur d'autres clichés, publiés par la Provence, ils montrent les muscles ou fument la chicha. Près de 5 000 internautes ont "liké" cette page contenant près de 120 photos, avant sa suppression, le 31 décembre dernier, par les créateurs eux-mêmes. Ce mardi 5 décembre, un autre individu a tenté de surfer sur la vague en postant, toujours sur Facebook, des photos de lui cagoulé, billets de banque à la main. S'il a publié les cliché dans un groupe intitulé "Morts de rire aux Baumette", l'individu se trouve en fait être un prisonnier incarcéré à la maison d'arrêt de Roanne, comme le révèle 20 Minutes.
"Le problème (aux Baumettes) est pris très au sérieux, assure la directrice de la prison marseillaise, Christelle Rotach, citée par la Provence." Elle jure qu'une opération de fouille a été réalisée la semaine dernière. "Le 30 décembre, nous avons contrôlé les locaux et les cellules, saisi des téléphones portables et des clés USB, poursuit-elle. Les détenus concernés seront convoqués en commission de discipline." Cette mise en scène a profondément choqué les syndicats, qui dénoncent un manque criant de moyens. Aux Baumettes, selon Catherine Forzi de Force ouvrière, il y aurait 130 prisonniers pour un surveillant. Pour elle, c'est sûr, la majorité des détenus n'ont pas le sentiment d'être dans une "enceinte répressive".
La classe politique s'est également indignée. Lionel Royer-Perreaut, maire UMP des 9e et 10e arrondissements de Marseille, qualifie l'initiative des détenus de "honteuse". Eric Ciotti, le député UMP des Alpes-Maritimes, lui, s'en prend directement à la Garde des Sceaux : "Stop au laxisme, Madame Taubira ! La prison est devenue un camp de vacances pour les délinquants...", écrit-il sur son blog. Le FN, lui aussi, s'est engouffré dans la brèche : le parti a qualifié cette page de "Facebook de la honte". "La prison doit être un lieu de dignité, mais aussi et surtout un lieu de discipline et d'application des peines", fait savoir le Front national dans un communiqué. La ministre de la Justice n'a toujours pas réagi en personne.

Article le plus lu - Tariq Ramadan révèle des SMS chocs › Voir les actualités

Annonces Google