Bernard Maris : mort de l'économiste de gauche à Charlie Hebdo

Bernard Maris : mort de l'économiste de gauche à Charlie Hebdo L'économiste Bernard Maris, qui signait des chroniques sous le pseudonyme d'"Oncle Bernard", dans Charlie Hebdo, s'ajoute à la liste des victimes de l'attentat. Sa mort a été confirmée.

[Mis à jour le 7 janvier 2015 à 19h26] Une victime de plus et un nouveau grand nom du journal Charlie Hebdo qui disparait. L'attentat de Charlie Hebdo, à Paris, ce mercredi 7 janvier 2015, a aussi tué l'économiste Bernard Maris, connu sous la plume d'Oncle Bernard dans les colonnes de l'hebdo satirique, mais aussi voix familière des auditeurs de France Inter où il distillait chroniques et débats. Il serait mort lui aussi sous les balles des terroristes selon "plusieurs sources" citées par Le Monde et selon les informations de FranceTV Info. Radio France, employeur de Bernard Maris, a confirmé l'information vers 15h30 ce mercredi.

Actionnaire de Charlie Hebdo, économiste "de gauche", eurosceptique, anti-libéral et anti-austérité, naviguant souvent hors des sentiers battus et à contre courant de ses confrères, Bernard Maris était également un pilier de l'hebdomadaire. Avec la mort de Cabu, Charb, Wolinski et Tignous, quatre dessinateurs clés, c'est une cinquième grande personnalité du journal qui disparait.

Bernard Maris : mort d'un économiste de gauche

Pour France Inter, c'est la voix du chroniqueur de l'émission "J'ai tout compris à l'économie" qui s'éteint, mais aussi celle des célèbres débats du vendredi avec le journaliste des Echos Dominique Seux. L'homme, régulièrement invité sur les chaînes d'information mais aussi dans les journaux télévisés, manquera enfin au petit écran où ses apparitions étaient remarquées.

Bernard Maris avait 68 ans (il est né le 23 septembre 1946 à Toulouse). Agrégé d'économie, profondément influencé par Keynes, Malthus et l'écologie politique, il avait été nommé au conseil d'administration de la Banque de France en 2012. Quelques années plus tôt, l'homme s'était piqué de politique. Après avoir conseillé l'organisation Attac, il s'était présenté aux législatives de 2002, dans le Xe arrondissement de Paris, sous l'étiquette des Verts.

EN VIDÉO - Plusieurs hommes cagoulés ont pénétré dans les locaux de l'hebdomadaire Charlie Hebdo ce mercredi matin et ont ouvert le feu avec des armes automatiques. Le bilan est très lourd : au moins 12 personnes sont décédées.

Article le plus lu - Remaniement : découvrez le nouveau gouvernement › Voir les actualités

Annonces Google