Prise d'otages : les terroristes de Charlie Hebdo tués, 5 morts à Vincennes [VIDEO]

Prise d'otages : les terroristes de Charlie Hebdo tués, 5 morts à Vincennes [VIDEO] IMAGES - Les prises d'otages sont terminées à Paris et en Seine-et-Marne. Le RAID et le GIGN ont tué tous les forcenés. Plusieurs otages ont trouvé la mort.

[Mise à jour le 9 janvier à 19h05] DOUBLE PRISE D'OTAGE TERMINEE - Les deux terroristes présumés de l'attentat de Charlie Hebdo, les frères Kouachi ont été tués, tout comme Amedy Coulibaly, le preneur d'otages à Paris et l'homme suspecté d'avoir tué une jeune policière à Montrouge. Ils détenaient au moins 6 otages. Le bilan au sein des forces d'intervention et des otages n'est pas encore connu. Il y aurait plusieurs blessés du RAID à Paris selon les journalistes sur place. Contrairement à ce qui avait été annoncé dans un premier temps dans plusieurs médias des morts parmi les otages selon France Info. Il faudrait compter au moins 3 morts à Vincennes selon RTL, 4 morts selon Le Figaro. BFMTV confirme en annonçant 5 morts dont le preneur d'otages Amedy Coulibaly.

Le direct de la journée

DERNIERE INFO - 18h32 - Selon CNN, la compagne et complice de Coulibaly se serait enfuie. Recherchée activement par la brigade criminelle, elle n'aurait pas participé à la prise d'otages.
18h12 - 4 blessés graves "en urgence absolue" selon une source proche évoquée par Le Figaro.

18h11 - François Hollande interviendra à la télévision avant 20h00.

18h09 - L'"otage" de Dammartin-Goële n'a en réalité pas été capturé par les terroristes présumés. Selon BFM TV, il s'était caché dans son entreprise et n'a pas eu la possibilité de prévenir les forces de police.

18h05 - A Paris, porte de Vincennes, Amedy Coulibaly n'était pas le seul preneur d'otages rapporte BFM TV. Le corps de son complice a été retrouvé à ses côtés dans l'épicerie.

18h00 - Selon France Inter, il y aurait des otages décédés à Vincennes. Selon RTL, trois otages auraient été tués. Le bébé présent parmi les détenus serait sain et sauf.

17h45 - Deux hommes du RAID sont au sol porte de Vincennes selon BFM TV

17h28 - Le preneur d'otages à Paris est mort, selon une information du Monde.fr. Tous les preneurs d'otages sont morts.

17h24 - A Paris, porte de Versailles, des otages ont été libérés (AFP). L'assaut a duré moins d'une minute et semble être déjà terminé.

17h17 - ALERTE ALERTE - Les frères Kouaché sont morts en Seine-et-Marne selon l'AFP. Ils ont été abattus par la police. L'otage libéré saint et sauf.

EN VIDEO - L'intervention du RAID a été filmée. Les images sont impressionnantes : plusieurs déflagrations on eu lieu, une cinquantaine de coups de feu échangés :

17h13 - Coups de feu porte de Versailles. Assaut lancé.

17h12 - L'assaut pourrait avoir été lancé simultanément en Seine-et-Marne et à Paris, porte de Vincennes.

17h11 - L'opération en Seine-et-Marne ont duré 10 minutes et pourrait être encore en cours selon les journalistes de France 2 sur place.

ALERTE ALERTE - 17h04 - A Dammartin en Seine-et-Marne - Des détonations ont été entendus. Des coups de feu dus à une intervention, confirme l'AFP. Après plusieurs minutes de silence, le bruit d'une explosion a été entendu par les journalistes sur place. L'assaut pourrait être réalisé en plusieurs temps. Des tirs sont encore perçus à l'instant. 16h54 - Selon France 2, les journalistes ont été évacués de la porte de Vincennes. Les policiers manoeuvrent autour de l'épicerie où est retranché le preneur d'otages.

16h45 - A Paris, selon des informations de France 2, le preneur d'otages pourrait être accompagné d'un complice. La brigade criminelle a lancé en appel à témoins pour récolter des informations sur Hayat Boumeddiene, sa compagne.

16h18 - A Paris, le preneur d'otages pourrait avoir choisi une épicerie kasher pour s'attaquer à un lieu juif. Sacha Reingewirtz, président de l'Association des étudiants juifs de France, a déploré cette action sur l'antenne de LCI considérant cet acte comme une atteinte délibérée à sa communauté.

15h35 - A Paris, le preneur d'otages aurait fait part de ses revendications : selon un journaliste de RTL qui cite plusieurs enquêteurs, Amedy Coulibaly demande à ce que le GIGN stoppe son opération et que les frères Kouachi, qui se trouvent à Dammartin-en-Goële soient libérés". Si ces exigences ne sont pas respectées, l'homme affirme qu'il exécutera des otages porte de Vincennes et promet même "un bain de sang". Rappelons qu'un bébé fait partie des personnes détenues.

15h17 - Paris en alerte ! La place du Trocadéro a été évacuée momentanément selon plusieurs sources, dont 20 Minutes. Plusieurs policiers lourdement armés ont investi la place et ont bouclé deux rues. L'alerte a été levée, la place a été réouverte.

14h52 -  A Paris, les otages seraient 2 hommes, 2 femmes et 1 bébé selon les informations du Point. On ignore encore toujours pourquoi le preneur d'otage a choisi ce quartier et cet endroit pour réaliser cette prise d'otages. Les mobiles précis n'ont pas non plus été communiqués.

14h44 - L'homme suspecté d'être le preneur d'otages à Paris est bien le tueur de Montrouge. Le principal suspect s'appelle Amedy Coulibaly. Il aurait une complice, Hayat Boumedienne. "Ces personnes, susceptibles d'être armées et dangereuses, font l'objet de mandats de recherche du Parquet de Paris dans le cadre de l'enquête diligentée suite à l'homicide volontaire en relation avec une entreprise terroriste"  fait savoir la brigade criminelle dans un appel à témoins.

14h21 - 2 morts porte de Vincennes à Paris, selon une source d'iTélé. L'information n'est pas encore vérifiée. Auparavant, le bilan de l'attaque était de 2 blessés sur place. Il s'agirait des 2 premiers morts depuis le début de la double prise d'otages.

14h15 - A Paris, le preneur d'otages aurait lui-même appelé la police en appelant la police. L'hypothèse formulée par plusieurs sources, dont un intervenant sur BFM TV, fait état d'une volonté d'apporter une aide ou un soutien aux frères Kouachi, terroristes présumés de Charlie Hebdo, qui sont retranchés à Dammartin en Seine-et-Marne.

14h01 - A Paris, le preneur d'otages aurait fait deux blessés avant de choisir une épicerie casher. Il aurait avec lui deux armes de type kalachnikov.

13h52 - Porte de Vincennnes, les moyens déployés sur place sont très importants, une centaine de policiers "lourdement armés" seraient en train de se déployer selon iTélé. Le preneur d'otages aurait avec lui 5 otages, dont femmes et enfants.

13h40 - Ce sont donc désormais deux prises d'otages qui ont lieu simultanément : l'une à Dammartin, l'autre à Paris, porte de Vincennes. Selon une source proche du dossier citée par Le Figaro, le preneur d'otages porte de Vincennes est bien le tireur de Montrouge, dont les liens de proximité avec les frères Kouachi sont désormais avérés. Après une fusillade intervenue vers 13h00 qui a fait un blessé, l'homme s'est retranché dans une épicerie avec des otages.

13h29 - ALERTE DERNIERE MINUTE- Parallèlement à cette prise d'otages, une autre serait en cours porte de Vincennes dans une épicerie. Il se pourrait qu'il s'agisse de l'individu qui a tué la policière porte de Chatillon dans le sud de Paris jeudi 8 décembre.

13h21 - Les autorités ont fait un point avec la presse : pour l'heure, aucun mort ni blessé n'est à comptabiliser. Les services d'intervention sur place privilégient la prise de contact et la négociation. Aucune confirmation de la présence d'otages sur place, même s'il est difficile d'imaginer que les frères Kouachi sont retranchés seuls.

12h45 - On en sait plus sur la façon dont les frères Kouachi se sont rendus à Dammartin : selon le maire Jean-Paul Douet interrogé par Le Figaro, les deux hommes auraient arrêté une Peugeot 206 sur la route pour la dérober. La conductrice aurait été déposée à l'arrière puis déposer à l'entrée du village.

12h18 - Selon BFM TV, les journalistes peuvent désormais entrer dans la zone de sécurité et passer les premiers barrages. Un point presse est prévu dans les prochaines minutes. Il semblerait donc qu'il se soit passé quelque chose sur le site pour que le niveau de sécurité soit modifié.

11h59 - L'otage serait le gérant de l'entreprise Création Tendance Découverte, Michel Catalano. France Info a mis en ligne le témoignage d'un commerçant voisin qui a croisé les deux frères Kouachi. L'un d'eux lui a demandé de partir et lui a assuré : "Nous ne tuons pas de civils". Rappelons que 10 "civils" ont été tués mercredi au siège de Charlie Hebdo.

11h33 - Les enfants de l'école primaire de Dammartin-en-Goële vont être évacués a affirmé le maire de la commune à France 2. L'établissement ne se situe qu'à quelques centaines de mètres du site d'intervention des forces de l'ordre.

11h22 - Combien d'otages sur place ? Une seule personne serait détenue selon diverses sources journalistiques sur place. Mais des informations contradictoires circulent : Claude Guéant, ancien ministre de l'Intérieur, a indiqué que ses propres sources donnaient des informations différentes, faisant état de plusieurs otages retenus par les frères Kouachi.

11h08 - Les services d'intervention se tiendraient désormais prêts. Une source policière indique que les deux individus auraient délibérément laissé une carte d'identité dans leur ancien véhicule pour que les forces de l'ordre les retrouvent.

11h05 - Le dispositif déployé est très important. Appuyés par hélicoptères, des troupes d'élite d'intervention seraient entrées dans le bâtiment (voir photos ci-dessous). Depuis le début de la prise d'otages, aucun coup de feu n'a été entendu par les témoins sur place. Les journalistes se tiennent derrière la zone de sécurité circonscrite par des barrages. Le quartier est "clarifié" pour sécuriser tous les bâtiments autour de l'entreprise où sont retranchés les deux preneurs d'otages. 

10h44 - Il ne serait pas impossible que l'otage détenu par les deux frères Kouachi ait réussi à se libérer selon un journaliste du Firgo présent sur place à Dammartin-en-Goële. La parquet de Paris a confirmé auprès de l'Agence-France-Presse qu'il n'y avait pas de victimes. La libération de l'otage n'est pas confirmée, ni par une source officielle, ni par une autre source journalistique.

Les terroristes présumés, les frères Kouachi, acculés

Le ministre de l'Intérieur a confirmé qu'une "opération" était en cours dans la commune de Dammartin-en-Goële. Une prise d'otages serait en cours dans la petite entreprise Création Tendance Découverte, rue Clément Ader, selon les journalistes du Figaro. Il s'agit d'une petite entreprise d'impression spécialisée dans la publicité. Une école est située à seulement 300 mètres du théâtre des opérations. Une vaste opération a lieu ce matin pour mettre la main sur deux individus dont la description correspond bien à la description de Saïd Kouachi et Chérif Kouachi. Pour l'heure, des informations qui nous parviennent, un otage serait retenu par les deux frères suspectés d'avoir commis l'attentat contre Charlie Hebdo.

Les négociations ont déjà commencé avec les preneurs d'otages selon iTélé, qui assure que le GIGN a pris contact avec les deux individus retranchés. Les forces d'intervention ont entamé une phase cruciale de discussions avec les ravisseurs et présumés terroristes. Pour l'heure, aucun blessé, aucun mort n'est à comptabiliser selon les informations du Figaro. Le climat de tension demeure extrême : la zone est bouclée, le bâtiment sou s contrôle des forces de l'ordre. Une sortie unilatérale des deux preneurs d'otages semble quasi-impossible : "ils ne sortiront pas" explique une source de la police judiciaire interrogée sur Europe 1.

Article le plus lu - Remaniement : quels changements au gouvernement ? › Voir les actualités

Annonces Google