Amedy Coulibaly : la police l'a contrôlé dix jours avant les attentats

Amedy Coulibaly : la police l'a contrôlé dix jours avant les attentats D'après Le Canard Enchaîné, le terroriste Amedy Coulibaly a été contrôlé par deux motards de la police, fin décembre, dix jours avant de commettre un carnage à Montrouge et au supermarché cacher de la Porte de Vincennes.

C'est Le Canard Enchaîné qui l'affirme ce mercredi : Amedy Coulibaly a fait l'objet d'un contrôle de police inopiné, à Paris, le 30 décembre dernier. Dix jours plus tard, le terroriste passait à l'action à Montrouge, puis dans un supermarché cacher à Paris tuant au total cinq personnes. Arrêté par deux motards pour un banal contrôle routier, le jeune homme se trouve alors au volant d'un véhicule de location, rue Simon Bolivar, dans le XIXe arrondissement de Paris. Il présente un permis provisoire, datant du 10 décembre. Sur le siège passager, se trouve sa compagne, Hayat Boumeddienne, enceinte de plusieurs mois. La voiture avait été louée au nom de la jeune femme.

Lors de contrôle de routine, les policiers découvrent qu'Amedy Coulibaly est fiché par les services antiterroristes, avec la mention "PJ02". Une indication qui impose aux policiers d'essayer d'obtenir le maximum d'informations sur la personne contrôlée, considérée comme dangereuse et appartenant à la mouvance islamiste, sans toutefois éveiller les soupçons. Selon Le Canard Enchaîné, les deux fonctionnaires de police ont informé leur hiérarchie de ce contrôle, ainsi que les services de renseignement. Lesquels n'ont pas réagi. Après ce contrôle qui n'a rien révélé de suspect, Amedy Coulibaly et Hayat Boumeddiene rejoignent l'Espagne. C'est depuis ce pays que la jeune femme a rallié la Turquie, le 2 janvier, avant de pénétrer clandestinement en Syrie, le 8 janvier. Ce jour-là, son compagnon tuait la policière de Montrouge...

En vidéo - Amedy Coulibaly a été contrôlé par hasard le 30 décembre à Paris, à bord d'une voiture louée, quelques jours avant de tuer une policière le 8 janvier et quatre juifs le lendemain, écrit le Canard enchaîné à paraître mercredi.

Article le plus lu - Eric Zemmour : le clash avec Hapsatou Sy se durcit › Voir les actualités

Annonces Google