Dieudonné : jugé pour "incitation à la haine raciale" après des propos sur Patrick Cohen

Dieudonné : jugé pour "incitation à la haine raciale" après des propos sur Patrick Cohen C'est ce mercredi que l'humoriste controversé Dieudonné doit être jugé pour des propos tenus en 2013 sur le journaliste de France Inter Patrick Cohen. Radio France avait porté plainte pour "incitation à la haine raciale".

"Quand je l'entends parler, Patrick Cohen, je me dis, tu vois les chambres à gaz... Dommage." C'est pour ces propos, tenus en 2013, que Dieudonné doit être jugé ce mercredi. Il comparait pour "provocation à la haine raciale". Dieudonné, qui risque jusqu'à un an de prison et 45 000 euros d'amende, entend plaider la relaxe. En guise de défense, il souhaite qu'on "replace les propos dans leur contexte". Pour l'humoriste, ces mots s'inscrivaient dans "un échange, vif, certes, mais un échange" avec le journaliste de France Inter.

Ce n'est pas la première fois que Dieudonné a des démêlés avec la justice. Presque chaque fois, ce sont des propos controversés qui l'ont conduit devant les juges. Son dernier fait d'armes : avoir écrit sur Facebook "Je suis Charlie Coulibaly", en écho au terroriste qui a tué une policière à Montrouge et quatre juifs dans un supermarché cacher de la Porte de Vincennes. Des propos qui lui vaudront une autre convocation au tribunal correctionnel de Paris, le 4 février prochain. Récemment, il a également été condamné à 6 000 euros d'amende pour avoir lancé, sur le Web, un appel aux dons afin de payer ses précédentes amendes.

En vidéo - Emmanuel Pierrat, avocat au barreau de Paris et spécialiste dans le droit de la presse, rappelle les limites de la liberté d'expression que Dieudonné franchit "de plus en plus souvent".

Article le plus lu - Un proche de Jacques Chirac fait le point sur sa santé › Voir les actualités

Annonces Google