Charlie Hebdo : Riss visé par un ahurissant appel au meurtre

Charlie Hebdo : Riss visé par un ahurissant appel au meurtre Ce n'est pas une menace anodine : un ancien ministre pakistanais offre 200 000 dollars à celui qui tuerait l'actuel patron de Charlie Hebdo.

Ce n'est ni la première ni la dernière fois que des menaces de mort sont prononcées contre le directeur de la publication de Charlie Hebdo. Mais quelques semaines après l'attentat terroriste, l'appel au meurtre lancé par un ancien ministre pakistanais a de quoi faire froid dans le dos. Haji Ghulam Ahmed Bilour, aujourd'hui député, propose 200 000 dollars à celui qui tuerait le propriétaire de Charlie Hebdo, qui a publié une nouvelle caricature du prophète au mois de janvier. Ses propos sont repris par le journal pakistanais The Express Tribune, qui précise que ce responsable politique a clamé devant les parlementaires de son pays qu'il allait offrir 100 000 dollars de "compensation" à la famille des terroristes qui ont commis l'attentat contre Charlie hebdo le 7 janvier.

L'homme n'en est pas à son premier appel au crime. En 2012, il avait déjà proposé 100 000 euros pour récompenser les futurs tueurs du réalisateur du film "L'innocence des musulmans". Cette menace avait alors été condamnée par son parti politique et le gouvernement pakistanais, sans prendre de mesures contre lui pour autant. Depuis la publication de Charlie Hebdo d'une une caricaturant Mahomet, l'indignation contre le journal recueille une large approbation contre le journal au Pakistan. Mi-janvier, plusieurs milliers de personnes avaient manifesté dans plusieurs villes du pays, certains brûlant des drapeaux français ou des effigies de François Hollande.

EN VIDEO - Riss est le nouveau patron de Charlie Hebdo. C'est lui est est visé par l'ahurissant appel au meurtre :

EN VIDEO - Au Pakistan, des milliers de personnes ont manifesté pour protester contre la France mi-janvier :

Article le plus lu - Nordahl Lelandais fait de nouveaux aveux glaçants › Voir les actualités

Annonces Google