Moussa Coulibaly : a priori aucun lien avec Amedy Coulibaly

Moussa Coulibaly : a priori aucun lien avec Amedy Coulibaly Moussa Coulibaly, l'homme suspecté d'avoir agressé au couteau les trois militaires, mardi à Nice, est un trentenaire connu des services de renseignement. Mais il n'a "a priori" aucun lien avec Amedy Coulibaly, le terroriste qui a tué 5 personnes début janvier.

Il est l'homme suspecté d'avoir agressé à l'arme blanche les trois militaires (qui ont été légèrement blessés), mardi, devant un centre communautaire juif à Nice. Moussa Coulibaly, un trentenaire originaire du Val Fourré, un quartier de Mantes-la-Jolie (Ile-de-France), est toujours en garde à vue ce mercredi en fin de matinée. Il n'est pas inconnu des services de police. Loin de là. Comme le détaille 20 Minutes, l'homme présente un CV fourni pour des faits de petite délinquance : vol, outrage, rébellion, usage de stupéfiants... Il a d'ailleurs été condamné cinq fois entre 2006 et 2009. Chaque fois à Mulhouse, où il a également vécu, selon le Parisien. Mais il n'a jamais fait de prison ferme. Selon les premiers éléments de l'enquête, il n'aurait aucun lien avec Amedy Coulibaly, l'homme qui a tué la policière de Montrouge et quatre juifs Porte de Vincennes, début janvier.

C'est à la mi-décembre que Moussa Coulibaly est repéré par la DGSI. Les services de renseignement tiquent à cause de "son prosélytisme agressif", selon un proche du dossier. Dans la salle de sport où il a ses habitudes, à Mantes-la-Jolie, il apostrophe les femmes et reproche aux hommes de se doucher nus, affirme le Parisien. Il fréquente alors la mosquée de Trappes. Surveillé, il finit par quitter la région parisienne. La DGSI retrouve sa trace le 27 janvier lorsqu'il achète à Ajaccio un aller simple pour la Turquie, en passant par Nice, puis Rome. "Ses déplacements vers le Turquie avaient été suivis et nous avions demandé son retour en France, a expliqué mardi soir le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. A son retour, il a été auditionné par la DGSI mais il n'avait montré aucun signe de passage à l'acte". Il aurait expliqué aux services de renseignement vouloir retourner en Corse pour retrouver sa petite-amie, mais a été incapable d'expliquer son voyage en Turquie. Après ce séjour avorté, il erre à Nice avec les sans-abri. La DGSI le surveille de près pour tenter de comprendre sa présence dans cette ville, où il n'a aucune attache et aucune racine. 

L'enquête, en tout cas, se poursuit. Un homme de 43 ans, qui avait été verbalisé dans le tramway niçois en compagnie de Moussa Coulibaly peu avant l'agression, a été arrêté par la police. Le domicile de Moussa Coulibaly à Mantes-la-Jolie a dans le même temps été perquisitionné. Sa mère, sa soeur ainsi qu'un de ses frères ont été emmenés par les forces de l'ordre, rapporte 20 Minutes, a priori pour être entendus. 

Vidéo - Moins d'un mois après les attentats de Charlie Hebdo, et en plein déploiement vigipirate en France, trois militaires ont été attaqués à Nice. Ils ont été légèrement blessés et sont sortis de l'hôpital quelques heures après l'agression.

Article le plus lu - Aretha Franklin : les pires hommages › Voir les actualités

Annonces Google