Fans racistes de Chelsea : prison, amende, ce que risquent les supporters

Fans racistes de Chelsea : prison, amende, ce que risquent les supporters VIDEO - Des supporters du club londonien de Chelsea ont été filmés dans le métro parisien entonnant un chant raciste et s'en prenant à un jeune homme. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris.

L'incident ne laisse indifférent le parquet de Paris, qui a décidé d'ouvrir une enquête pour "violence en raison de la race". Hier soir, en marge du match de Ligue des Champions PSG-Chelsea, des supporters anglais ont été filmés sur le quai du métro, à la station Richelieu-Druot, pris en flagrant délit de comportements racistes. Les fans manifestement excités par la rencontre de football à venir ont entamé un chant odieux, dont les paroles parlent d'elles-mêmes : "Nous somme racistes, nous sommes racistes et on aime ça !".

Sur la vidéo (voir ci-dessous) prise par un témoin et récupérée par le journal The Guardian, on voit très clairement ces individus empêcher à plusieurs reprises un homme noir d'entrer dans la rame, bondée. Le club de Chelsea a très rapidement réagi aux images, dénonçant durement l'attitude des supporters impliqués : ce type de comportement est abject et n'a pas sa place dans le football ni dans la société. Nous soutiendrons toute poursuite pénale contre les personnes impliquées"

Fans racistes de Chelsea : que risquent-ils ?

Les supporters anglais risquent de très vite déchanter. Le droit français condamne lourdement les dérapages et actes à caractère raciste. L'enquête ouverte par la justice française pourrait aboutir à des procès, sans doute assez médiatiques au vue de la visibilité de la vidéo mise en ligne et des résonances de l'affaire. Rappelons que l'injure "commise envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée" est punie d'une peine pouvant aller jusqu'à 6 mois d'emprisonnement et 22 500 euros d'amende. Si les faits sont qualifiés de "menaces" à caractère racistes, la peine encourue est d'un an de prison et 45 000 euros. Lorsqu'il y a violences manifestes, alors la condamnation peut être bien plus sévère, avec jusqu'à 3 ans d'emprisonnement et 45 000 euros d'amende.

EN VIDEO : Racisme des fans de Chelsea dans le métro parisien :

Article le plus lu - Campion tient des propos homophobes (et vulgaires) › Voir les actualités

Annonces Google