Cigarettes électroniques : à quoi vont servir les futures normes ?

Cigarettes électroniques : à quoi vont servir les futures normes ? Deux normes vont encadrer la commercialisation des cigarettes électroniques en France. Mais elles ne sont pas (encore ?) obligatoires...

Actuellement, les cigarettes électroniques ne sont soumises à aucune norme,  qu'elle soit française (NF) ou européenne (CE). En clair, en achetant une e-cigarette, on prend le risque d'utiliser un produit qui surchauffe, qui fuit, voire qui peut exploser. Pire encore : on ne sait pas si ce qu'on inhale est dangereux. Mais cela va changer : sous l'impulsion de l'Association française de normalisation, deux normes vont débarquer en France pour davantage encadrer la commercialisation des cigarettes électroniques. Baptisées XP-D90-300-1 et XP D90-300-2, elles serviront respectivement à contrôler les risques de surchauffe de la cigarette électronique, mais aussi son aspect extérieur, et à dresser une liste de substances dangereuses. Pour élaborer les liquides à inhaler, les fabricants devront ainsi utiliser des ingrédients pharmaceutiques et de haute qualité alimentaire. 

Problème : ces normes ne sont pas obligatoires, contrairement aux normes NF et CE. Elles sont basées sur le volontariat. Fabricants, fournisseurs, distributeurs seront libres ou non de s'y conformer... Pour les afficher sur les produits, ils devront toutefois soumettre leurs produits à des tests, sept au total, réalisés par des laboratoires indépendants. Les premières e-cigarettes "normées" pourraient débarquer sitôt les tests en labo effectués. Ces normes permettront peut-être favoriser les pratiques vertueuses. Et rassurer les 3 millions de vapoteurs français, dont la confiance a été récemment ébranlée après la publication de plusieurs études (contestées) suggérant que ce produit était nocif. En 2016, c'est la Commission européenne qui devrait publier ses propres normes. Et celles-ci auront un caractère obligatoire.

En vidéo - Fabricants, fournisseurs et distributeurs de cigarettes électroniques ont élaboré des normes pour encadrer la qualité des produits. Les acteurs sont encore libres de les appliquer, mais l'Europe les imposera en 2016.

Article le plus lu - Gérard Collomb fâché avec Macron ? › Voir les actualités

Annonces Google