St Denis : assaut du Raid terminé. Le bilan des morts, blessés et interpellés

St Denis : assaut du Raid terminé. Le bilan des morts, blessés et interpellés SAINT DENIS s'est réveillé dans l'angoisse ce matin. Depuis 4h du matin, les forces de police étaient mobilisées près de l'Hôtel de ville. Des terroristes avaient été localisés dans un appartement du centre-ville de St Denis. Les terroristes sont neutralisés et que l'assaut est terminé.

[Mis à jour le mercredi 18 novembre à 13h08] Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a fait le point sur les opérations de ce matin. Depuis ce matin à 4h, 110 policiers du raid et de la bri ont conduit une opération destinée à mettre hors d'état de nuire des terroristes. "7 personnes ont été interpellées, 2 personnes sont décédées dont une femme par explosif"

Le procureur de la République a annoncé l'interpellation de 3 personnes qui se trouvaient dans l'appartemen, la mort d'une jeune femme dans explosion de sa ceinture d'explosifs et le décès d'un autre terroriste, retrouvé à l'issue de l'opération, "atteint par des projectile et grenades". Deux autres personne ont été interpellées alors qu'elle se cachaient dans les gravats (la personne qui a fourni l'appartement situé à l'angle de la rue du Corbillon et de la rue de la Républiqu, et une connaissance à lui). Au total, 7 personnes ont été placées en garde à vue.

Actualité : dernières infos sur les attentats de Paris

La cible de l'assaut était bien Abdelhamid Abaaoud, commanditaire présumé des attaques de Paris, pour lequel plusieurs éléments laissaient penser qu'il aurait pu se trouver dans un appartement "conspiratif" à Saint-Denis, selon les termes de François Molins. 5 policiers du RAID ont été légèrement blessés dans les opérations. D'après l'AFP, les policiers auraient été surpris par le nombre de personnes présentes lors de l'assaut. 
Dès 9 heures, François Molins, le procureur de la République annonçait que 9 gardes à vue dans l'entourage d'Ismaël Omar Mostefaï et Samy Amimour avaient été levées aujourd'hui.

Une chienne d'assaut du Raid a été tuée par les terroristes dans l'opération en cours.

>> En résumé : 2 terroristes morts, dont une kamikaze et un homme dont l'identité est inconnue, 5 blessés légers parmi les agents du Raid et un chien policier tué, 7 interpellations

Selon l'AFP, l'homme qui a prêté son appartement aux terroristes aurait déclaré : "Un ami m'a demandé d'héberger deux de ses potes pour quelques jours". "J'ai dit qu'il n'y avait pas de matelas, ils m'ont dit 'c'est pas grave', ils voulaient juste de l'eau et faire la prière. J'ai rappelé mon ami. Il m'a dit qu'ils venaient de Belgique". "On m'a demandé de rendre service, j'ai rendu service, je n'étais pas au courant que c'était des terroristes" a -t-il déclaré.

La ministre de la Justice, Christiane Taubira avait confirmé le lien avec les attentats de Paris : "Cet assaut est lié à l'enquête. C'est lié effectivement aux attentats de vendredi dernier". La préfecture de police avait demandé aux habitants de rester chez eux. Les écoles, collèges, lycées, IUT, ont été fermés, les transports en commun stoppés. La ligne 13 du métro est fermée entre Saint-Denis Université et Saint-Denis porte de Paris. La Basilique Saint Denis a également été fermée au public pour la journée. 

Article le plus lu - Italie : un pont autoroutier s'écroule, les images › Voir les actualités

Annonces Google