Dawa : Julien Suaudeau avait (presque) tout prévu des attentats de Paris dans son roman

Julien Suaudeau, dans son roman "Dawa", publié en 2014, racontait comment se déroulent des attentats à Paris, un vendredi 13. L'actualité a donné un triste écho à ce livre.

[Mis à jour le jeudi 19 novembre 2015 à 23h13] C'est une horrible coïncidence, après les attentats de Paris, survenus vendredi 13 novembre. En 2014, Julien Suaudeau racontait, dans son roman intitulé "Dawa", le déroulement d'attaques terroristes à Paris, un vendredi 13. Dans la fiction, six lieux sont ciblés à Paris, six gares parisiennes : Montparnasse, Austerlitz, Saint-Lazare, gare du Nord, gare de l'Est et gare de Lyon. Les attaques sont pensées par un professeur algérien qui veut se venger de la France. Pour mener à bien son funeste projet, il recrute en banlieue des adolescents, de toutes origines, à la dérive.

Les attentats du vendredi 13 novembre dernier ont donné un coup de projecteur à ce roman. L'auteur, Julien Suaudeau, a publié un billet sur le site de l'Obs. Il y explique tout d'abord le choix du nom de son ouvrage "Dawa", pour sa double signification : "Bazar", en argot et "subversion de l'ordre établi dans le but ultime d'instaurer la charia" en arabe . Ensuite, il explique le choix des terroristes, dans son roman, d'un vendredi 13 par "une date (…) qui parlait à la sous-culture imbécile dans laquelle ils baignaient depuis la naissance".

Enfin, il explique qu'il "pressentait que quelque chose comme ça, de cette nature et de cette envergure, arriverait tôt ou tard en France (…) Dawa, c'était ma façon de prévenir". L'auteur, qui vit depuis 2006 aux Etats-Unis, explique avoir pris connaissance des attentats de Paris en voulant "consulter le score du match France-Allemagne", qui se déroulait ce soir-là au Stade de France. Trois terroristes se sont fait exploser autour de l'enceinte. "Nous devons vivre dans ce cauchemar qu'ils ont créé, la mort au-dessus de nos têtes, le chagrin au cœur et la peur au ventre'', conclut l'auteur.

Vendredi 13 novembre, plusieurs attaques terroristes ont touché Paris. Dans les 10e et 11e arrondissement, des terrasses de restaurant et de bar ont été ciblées par des terroristes, qui ont fait de très nombreuses victimes. A la salle de concert du Bataclan, plus de 80 personnes, qui assistaient à un concert, ont été tuées. Au Stade de France, trois kamikazes se sont fait exploser aux abords de l'enceinte, alors que se déroulait la rencontre amicale de football entre la France et l'Allemagne. Les trois hommes ont tué un passant, blessé par l'explosion.

VIDEO - A Saint-Denis, une importante opération de police

Article le plus lu : Macron : avec Trump, des moments (très) gênants : voir les actualités

Attentats de Paris

Annonces Google