Pétain et le régime de Vichy, uniques pères de la fête des mères ?

FETE DES MERES - La fête des mères existerait-elle en France sans Pétain et le régime de Vichy ? Le vrai du faux sur cette théorie.

[Mis à jour le 27 mai à 18h25] L'existence de la fête des mères, un pur héritage du régime de Vichy ? Pas si sûr. Le régime de Vichy a surtout inscrit durablement la fête dans notre calendrier en la généralisant à toutes les mères de famille. En effet, la commune d'Artas, (Isère), qui revendique la création de la fête des mères au début du XXe siècle, est à l'origine d'une cérémonie d'hommage adressée spécifiquement aux mères de familles nombreuses. Deux mères de neufs enfants y reçurent le "prix de Haut mérite maternel" le 10 juin 1906, avec l'impulsion de Prosper Roche, fondateur de l'Union Fraternelle des Pères de Famille Méritants d'Artas.

VIDEO. La célébration, cette semaine, d'une centenaire, maman de 14 enfants et grand-mère de 31 petits-enfants, à Villefranche sur Saône (Rhône) :

Dans la foulée de ce mouvement nataliste et hygiéniste ciblé, à Lyon, en 1918, la "Journée des mères" ne concernait "que" celles ayant perdu fils ou mari dans les tranchées. Quant à celle créée un an plus tard en France et fixée au 15 août, le jour de l'Assomption de Marie, mère de Jésus, elle sera intitulée "Journée des mères de famille nombreuse". Pour motiver les mères à repeupler un pays décimé par la guerre ? Une sphère plus large mais toujours fortement discriminante. Dans le même temps, les manifestations se déroulent surtout en province. Bref, la fête des mères telle qu'on la connaît ne possède alors pas encore d'existence institutionnelle.

En 1920, l'Etat s'intéresse au phénomène et permet aux mères les plus méritantes de percevoir des fonds via une collecte publique. Une décoration, créée par décret le 26 mai de cette année-là sous le nom de "médaille d'honneur de la famille française" honore les mères "élevant ou ayant élevé dignement de nombreux enfants". Les mères de huit enfants élevés ou plus reçoivent même une médaille d'or. L'initiative, nationale, donne lieu à l'établissement officiel d'une "Journée des mères" en 1929, le dernier dimanche de mai. La loi qui la régit attendra le 24 mai 1950 mais elle existe déjà officiellement en France.

L'impact "Régime de Vichy" sur la fête des mères

Le goûter des mères du Secours National" Propagande de Vichy. © NAMUR-LALANCE / SIPA

Entre ces deux étapes, il y a eu l'impact "Régime de Vichy". Peu après la défaite de 1940, le maréchal Pétain favorise l'apologie du triptyque de valeurs "Travail, famille, patrie". La propagande mise en place s'adresse cette fois à toutes les mères de famille "parce qu'elles [sont] compétentes, c'est sur leurs genoux que se forme ce qu'il y a de plus excellent dans le monde, un honnête homme". C'est la mère sans enfants qui est dorénavant mise en opposition comme "femme coquette", "inutile" et qui n'a "pas [sa] place dans la cité". Une position concernant la minorité des femmes à l'époque. Ce changement de calibrage aura donné à la fête des mères une tournure plus universelle en France. Et l'aura relancée chez nous pour de bon.

VIDEO. La fête des mères se prépare dans les écoles, 75 ans après Vichy

Les Etats-Unis, vrais pionniers de la fête des mères

Le régime de Vichy n'a donc pas inventée mais relancée la fête des mères dans l'Hexagone. Une version universelle dont les Etats-Unis sont en réalité les pionniers, là où toutes les mères sont fêtées le même jour depuis 1914. Cette année-là, en Virginie occidentale, Anna Jarvis, une femme très pieuse, a ainsi voulu rendre hommage à sa mère décédée après une vie de sacrifices. De cette époque date la distribution des oeillets le jour de la fête (la mère d'Anna Jarvis les aimait). Anna Jarvis s'est battue pour que soit instituée une journée des mères nationale. La mayonnaise a pris aux Etats-Unis et dans le monde. Jusqu'à ce que le Congrès américain fasse du 2e dimanche de mai le "jour de la mère" ou Mother's day, validé comme journée nationale par le président Woodrow Wilson. La célébration de la figure maternelle aurait néanmoins été amorcée dans la Grèce Antique, à destination, d'abord, des divinités.

Article le plus lu : Tariq Ramadan accusé de viol et de menaces : voir les actualités

Vichy / Fête des Mères