Thomas Pesquet : revivez le retour sur Terre du Français en images

Thomas Pesquet : revivez le retour sur Terre du Français en images PHOTOS - VIDEO PESQUET – L'astronaute Thomas Pesquet est de retour sur Terre. Il a atterri vers 16h10 ce vendredi 2 juin 2017, après 6 mois dans l'espace.

Après 6 mois passés à bord de la station spatiale internationale, Thomas Pesquet est revenu sur Terre ce vendredi 2 juin 2017. Sa capsule a touché le sol, au Kazakhstan, à 16h10 heure française. Revivez l'événement avec les images fortes et toutes les infos clés de cette journée.

L'atterrissage de Thomas Pesquet

18:34 - Thomas Pesquet est de retour sur Terre : les meilleurs images

C'est la fin de ce direct consacré au retour sur Terre de Thomas Pesquet après 6 mois passés dans l'espace. Les images postées par les agences spatiales dans le monde sont désormais nombreuses. Retrouvez sur cette page toutes les photos et le fil de cette journée durant laquelle l'astronaute français Thomas Pesquet a quitté la stations spatiale internationale pour retrouver le plancher des vaches.

17:28 - Thomas Pesquet peut-être sur pied dans quelques heures

S'il est incapable de marcher actuellement, l'astronaute français a fait montre d'un excellent état de forme, pouvant communiquer sans trop de fatigue et pouvant bouger les bras et les jambes sans trop de difficultés. Mais pour marcher après avoir passé 6 mois dans l'espace et une descente aussi éprouvante vers la Terre, il faut être patient. Son médecin personnel estime qu'il lui faudra entre quelques heures à trois jours, dans une interview à Ouest-France. Selon elle, le secret de sa forme : son alimentation : "Il a très bien mangé. Il a suivi à la lettre nos recommandations diététiques notamment sur le nombre de calories journalières. C'est aussi pour cela qu'il est en forme" dit-elle.

17:09 - La ministre de l'Enseignement et de la Recherche félicite l'astronaute

Frédérique Vidal sera la semaine prochaine au centre spatiale de Cologne, pour rencontrer en personne Thomas Pesquet. Elle lui a d'ores et déjà adressé un message sur Twitter, réseau social qu'utilise très régulièrement l'astronaute. Nul doute qu'il sera donc parvenu à son destinataire très rapidement.

16:51 - Les premières images de Thomas Pesquet sur Terre

L'astronaute français a été approché par les journalistes et les caméras quelques minutes seulement après son atterrissage. Il a été pris en charge par les services de l'agence spatiale européenne (ici à l'écran le scientifique Romain Charles). Thomas Pesquet arrivera à Cologne, en Allemagne, dans la nuit.

Les premières images de Thomas Pesquet sur Terre - Thomas Pesquet ©ESA

16:40 - Emmanuel Macron à Thomas Pesquet : "Vous nous avez fait rêver"

Le chef de l'Etat a échangé quelques mots avec l'astronaute, les images de la communication ont été mise en ligne sur le périscope d'Emmanuel Macron. "Je voulais vous dire à quel point nous sommes immensément fier de vous". Le président s'est permis une pointe d'humour, après de longues félicitations : "Depuis que vous êtes parti, il s'est passé pas mal de choses, on vous fera un brief", a dit Emmanuel Macron, faisant référence à sa propre élection. Thomas Pesquet s'est adressé à lui sans aucune difficulté d'élocution, ce qui atteste de son excellente condition physique.

Emmanuel Macron à Thomas Pesquet : "Vous nous avez fait rêver" - Thomas Pesquet ©Periscope

16:32 - Thomas Pesquet et Oleg Novitski sont sortis

Les deux hommes apparaissent en bonne forme, Thomas Pesquet est installé dans son fauteuil d'appoint. Il appelle en ce moment sa famille, quelques minutes seulement avoir atterri. Il devrait être rapidement joint par le président français, Emmanuel Macron.

16:30 - Les plus belles images de Pesquet depuis l'espace

Durant les 6 mois qu'a duré sa mission dans l'espace, Thomas Pesquet a réalisé énormément de clichés de la Terre, depuis la station spatiale internationale. 

16:21 - Opération réussie : l'image de Soyouz au Kazakhstan

La capsule est couchée sur le côté, mais les deux astronautes sont en bonne santé. L'extraction n'est pas terminée : il faut compter une dizaine de minutes pour qu'ils soient amenés sur la Terre ferme, pour éviter les chutes de tension.

16:12 - Thomas Pesquet vient de toucher le sol

La capsule dans laquelle se trouve Thomas Pesquet a touché le sol au Kazakhstan à 16h10, heure française. Les images ci-dessus ont montré l'engin descendre lentement du ciel grâce à un parachute. Quand la capsule a touché le sol, on a pu observer au loin un épais nuage de fumée monter du sol. L'opération semble pour l'instant s'être déroulée sans encombres pour l'astronaute français.

15:51 - Le désorbitage effectué sans encombres

L'opération a duré au total 4 minutes et 37 secondes et tout s'est parfaitement passé. Les trois modules se sont détaches, la capsule de Soyouz dans laquelle sont installés les deux astronautes s'apprête à rentrer dans l'atmosphère. La partie la plus difficile commence pour les deux hommes, qui vont subir une décélération express très exigeante pour le corps.

13:47 - Thomas Pesquet ne pourra pas se mouvoir seul à son arrivée sur Terre

Lorsque la capsule sera arrivée sur le sol terrestre, les deux astronautes seront dans l'incapacité de se déplacer seuls, tant leurs organismes auront été malmenés. Par ailleurs, après six mois dans l'espace, six mois d'apesanteur, le corps humain est incapable de se réaclimater instantanément à la gravité. Thomas Pesquet et Oleg Novitski seront donc tirés de l'appareil qui les aura amenés sur Terre, puis placés sur des fauteuils roulants. Ils devraient alors prendre la parole, mais brièvement. Les deux astronautes auront besoin de trois semaines pour redevenir des Terriens en pleine possession de leurs moyens : un entraînement complet et une batterie de tests les attendent.

12:47 - C'est parti ! Thomas Pesquet entame sa descente vers la Terre

La capsule vient de se détacher de la station spatiale internationale à l'instant. C'est le début de 3h20 d'un voyage qui s'étend sur une distance de 400 kilomètres. Consultez en haut de cette page les images en direct.

11:46 - Le retour sur Terre, une épreuve physique pour Thomas Pesquet

Pour atterrir, l'équipage est confronté à des conditions exceptionnelles, extrêmement violentes pour l'organisme. Et pour cause : le Soyouz va devoir arriver sur Terre à une vitesse proche de 0 km/h, alors qu'à l'instant du désamarrage, l'appareil est lancé à 28 000 km/h. Il faudra trois heures au module pour cela, mais l'exercice est périlleux : l'appareil va se séparer en trois parties : le module orbital et le module de service brûleront intégralement dans l’atmosphère. Le module de descente descendra sur Terre à grande vitesse, alors que les températures des parois iront jusqu’à 1600°C, à cause du frottement de l’atmosphère sur le bouclier thermique. À 5,5 km de l'arrivée, le bouclier thermique et les hublots extérieurs seront éjectés, les réservoirs de carburant et d'oxygène vidés entièrement pour éviter l'embrasement.

11:31 - Thomas Pesquet va atterrir au Kasakhstan

Le module de descente, dans lequel ont pris place Thomas Pesquet et Oleg Nivitsky, devrait arriver sur Terre sur un site situé dans les plaines kazakhes. A 15h55, le module Soyouz devrait déployer deux parachutes, pour ralentir la chute lorsque les deux astronautes seront à une dizaine de kilomètres d'altitude. Quelques minutes après, un parachute de 1000 mètres carrés s'ouvrira pour réduire considérablement la vitesse de l'appareil. A l'arrivée, Thomas Pesquet se rendra dans la journée-même à Cologne, au centre des astronautes européens.

Heure du retour sur Terre de Thomas Pesquet

Le voyage retour a commencé à 9h30 (heure français) ce 2 juin 2017, avec la sortie de la station spatiale internationale, l'entrée dans le module Soyouz MS-03 qui va le ramener sur Terre. Mais c'est à 12h50 (heure française) qu'est prévu le désamarrage de la station. L'atterrissage devrait avoir lieu environ à 16h10.

Voir en direct l'arrivée sur Terre de Thomas Pesquet

L'Agence spatiale européenne (ESA) et le Centre national des Etudes spatiales (CNES) proposent une retransmission de l'opération d'atterrissage sur son site Internet. Linternaute.com  diffuse les images en direct sur cette page. Cliquez sur le lien inséré dans le tweet pour être reconduit vers le site officiel de la Nasa.

Les objectifs de la Mission Proxima

Thomas Pesquet a consacré la moitié de son temps à mener des expériences que seule la vie dans l'Espace permet, destinées à la communauté scientifique internationale. Mais le Français a également réalisé des tests pour son propre pays. L'INSERM, Institut national de la santé et de la recherche médicale, lui a confié une mission sur le vieillissement artériel. Les résultats enregistrés sur Pesquet dans l'espace (où l'on vieillit plus vite) seront bientôt analysés pour tenter de freiner les effets de l'âge sur Terre… Il a également testé un outil d'échographie médicale pilotable à distance, qui pourrait avoir une application à terme dans les déserts médicaux français. Enfin, les muscles de l'astronaute seront auscultés avec attention à son retour sur Terre et comparés à un morceau de muscle prélevé avant son départ sur l'ISS. Thomas Pesquet a aussi effectué une sortie dans l'espace, en dehors de la Station spatiale internationale, en début d'année.

Portrait du "remarquable" Thomas Pesquet

Jeune, beau garçon, polyglotte et petit génie… Le Français Thomas Pesquet a tout pour plaire et est un symbole de réussite. Sa passion pour les étoiles remonte à l'enfance. Né à Rouen le 27 février 1978, le jeune Thomas s'est vite mué en fan d'espace, "comme beaucoup de petits garçons". Il achète des magazines spécialisés, joue dans une navette en carton fabriquée par son père… La famille a un rôle important pour Thomas Pesquet. Il loue son "enfance extrêmement stable", entouré par sa mère institutrice, son père prof de maths et physique et son frère aîné passionné d'informatique.

Après un bac scientifique et une classe prépa, il intègre Supaéro Toulouse, l'école d'ingénieurs de référence en matière d'aéronatique et d'espace. Après des débuts en tant qu'ingénieur en Espagne, il rejoint le Centre national d'Etudes spatiales de Toulouse (CNES), entre 2002 et 2004. En parallèle, Thomas Pesquet suit une formation de pilote de ligne chez Air France, obtient sa licence en 2006, effectue 2 500 heures de vol et passe instructeur sur les Airbus A320. En 2008, l'agence spatiale européenne annonce qu'elle va recruter un nouvel astronaute. Une première depuis des années. Thomas Pesquet saisit sa chance et est retenu. Jean-Jacques Dordain, ex-directeur de l'ESA, dit de lui : "Thomas est un garçon remarquable". On veut bien le croire… Car en plus d'un parcours scolaire et professionnel brillant, le Français d'1m84 est un sportif confirmé (il pratique le judo, le basket, la plongée, le parachutisme, l'alpinisme) et un véritable polyglotte (il parle anglais, espagnol, allemand, russe et vient de commencer le chinois).

Cela fait donc 7 ans que Thomas Pesquet se prépare à aller un jour dans l'espace. "Doublure" pour deux équipages sur des missions précédentes, il était resté au sol. Cette fois-ci, c'est à son tour de mettre à profit les multiples entraînements effectués toutes ces années pour intégrer l'ISS. Il a été choisi pour la mission Proxima en mars 2014. Depuis, "toute [sa] vie était planifiée jusqu'au décollage".

Article le plus lu - Italie : un pont autoroutier s'écroule, les images › Voir les actualités

Annonces Google