Alexia Daval : quelles sont les rumeurs qui s'abattent sur son mari ?

Alexia Daval : quelles sont les rumeurs qui s'abattent sur son mari ? ALEXIA DIRECT - Alors que les enquêteurs restent silencieux, des rumeurs malveillantes font état d'une implication du mari d'Alexia dans la disparition de la jeune femme. Des rumeurs que Jonathann Daval a tenu à réfuter via son avocat.

Mort d'Alexia Daval : l'essentiel

  • Le corps calciné d'Alexia Daval a été retrouvé le 30 octobre, dans un bois, deux jours après sa disparition lors de son jogging. L'autopsie a établi qu'Alexia a subi des violences et qu'elle a pu mourir par asphyxie.
  • Aucun suspect n'a été identifié, mais quelques pistes ont été évoquées dans la presse : un individu aurait harcelé la jeune femme pendant plusieurs semaines. Un autre individu, présenté comme exhibitionniste, aurait été aperçu à plusieurs reprises dans la zone du meurtre.
  • Les avocats de la famille d'Alexia Daval ont répété qu'il serait normal que les enquêteurs en disent davantage sur l'avancée de l'enquête. "La famille a besoin de savoir quand, où et selon quel mode opératoire Alexia a été assassinée", a affirmé Me Florand, l'avocat des parents de la jeune femme.
  • Dans une interview donnée à France 3, l'avocat de Jonathann Daval, le mari d'Alexia, est revenu sur "certaines rumeurs" qui évoquent la possibilité d'une arrestation de son client. Jonathann Daval serait "complètement atterré, consterné" par ces rumeurs, d'après son avocat.
  • D'autres rumeurs ont été évoquées par Me Schwerdorffer comme celle, relayée par France 3, évoquant le dîner de la veille de la disparition d'Alexia. Un repas qui ne se serait pas bien passé... Plus d'infos dans notre direct.

Meurtre d'Alexia Daval : dernières infos en direct

17:53 - Le point sur l'affaire Alexia Daval

FIN DU DIRECT - Alors que l'enquête semble à l'arrêt et les enquêteurs particulièrement silencieux, ces derniers temps ont été marqué par la présence dans la presse, à de multiples reprises, des avocats de la famille d'Alexia Daval. Leurs déclarations, assez uniformes, sont globalement à charge contre les enquêteurs. Selon eux, mari, parents et soeur devraient en savoir plus sur l'évolution de l'enquête, trois semaines après la disparition de la jeune femme. Cette semaine a aussi vu fleurir pas mal de rumeurs. L'avocat du mari d'Alexia, Randall Schwerdorffer, a évoqué celle selon laquelle son client serait impliqué dans la mort d'Alexia. Ou encore celle évoquant un dîner qui se serait mal passé la veille de la disparition d'Alexia. Rumeurs qu'il réfute fermement et qui seraient affaiblies si les autorités en disaient davantage, selon lui. La presse s'accorde à dire que les enquêteurs planchent sur les derniers instants de vie d'Alexia. A-t-elle été enlevée puis séquestrée ? A quel moment a-t-elle été assassinée, entre sa disparition et le moment où les gendarmes ont retrouvé son corps ? A-t-elle subi des sévices sexuels ? Toutes ces questions sont encore sans réponse, tout cela sans que le moindre suspect n'ait été évoqué. La seule information officielle donnée par la procureure de Besançon, en charge de l'enquête, est qu'Alexia a été victime de violences physiques et qu'elle est probablement morte par asphyxie.

11:50 - La famille d'Alexia "dormirait mieux" si elle avait "la certitude qu’Alexia n’a pas été violée"

Dans une interview donnée à l'Est Républicain, Me Randall Schwerdorffer, qui assure la défense du marie d'Alexia et Me Jean-Marc Florand, l'avocat des parents et de la sœur de la victime, se confient ensemble sur la situation et donne le sentiment de leurs clients. "À ce stade de l’enquête, la famille a besoin de savoir quand, où et selon quel mode opératoire Alexia a été assassinée. À quand remonte précisément son décès. Si elle a subi ou non des violences sexuelles. Quels éléments précis l’autopsie a pu révéler en l’état. Nous ne demandons pas un coupable dans l’heure mais il devient urgent, pour nos clients, d’avoir au moins un début de réponse à ces questions". Et d'ajouter : "Nos clients dormiraient mieux s’ils avaient la certitude qu’Alexia n’a pas été violée".

09:33 - Affaire Daval : un "dénouement rapide" ? Toujours aucun suspect pour le moment

Depuis la disparition et la découverte du corps d'Alexia Daval, ses parents ont souvent pris la parole. Ils espéraient savoir rapidement pourquoi leur fille avait été tuée et surtout connaître l'auteur de ce crime. À travers leur avocat, Maitre Jean-Marc Florand, ils ont imaginé que le dénouement serait très rapide. En effet, ce dernier annonçait : "Je n’ai pas de boule de cristal et je le regrette, mais je pense, je dis ça par expérience ou comparaison avec d’autres dossiers, qu’on va arriver à des résultats rapides". Seulement voilà, depuis ce jour, aucun suspect n'a été interpellé et surtout l'enquête semble piétiner. Une nouvelle souffrance pour les parents d'Alexia et son mari, Jonathan, qui ont besoin de connaître la vérité pour continuer à avancer. 

17/11/17 -  08:45 - Le mari d'Alexia se constitue partie civile

Les informations de Vosges Matin sont confirmée par BFM TV : la demande de Jonathann Daval de se constituer partie civile a été officialisée. La chaîne d'information en continu rappelle que cette démarche est tout à fait classique dans ce type d'affaires. Le mari d'Alexia peut donc accéder au dossier d'instruction, comme la loi le prévoit. "Nous prendrons connaissance du dossier d’instruction ce vendredi", a déclaré auprès du quotidien régional Randall Schwerdorffer, l'avocat de M. Daval. Mais les enquêteurs, désireux d'agir dans le plus grand des secrets, n'ont pas l'obligation d'alimenter le dossier en continu. Le mari d'Alexia et son avocat ne prendront donc pas forcément connaissance de l'ensemble de tous les éléments de l'enquête.

15/11/17 -  08:52 - #Rappel - Le viol d'Alexia Daval n'est pas établi, les violences oui

C'est un élément d'interrogation central autour de l'affaire Alexia : les sévices qu'a pu subir la joggeuse avant sa mort. Le week-end dernier, plusieurs médias avaient affirmé que le viol avait été écarté par les premières constatation sur le corps de la jeune femme. Information démentie elle aussi par la procureur qui a indiqué qu'elle n'était pas en mesure d'établir s'il y avait eu viol ou non. Une seule chose semble acquise, dix jours après le meurtre : le corps ne soit calciné d'Alexia Daval, retrouvé dans un bois, montre des traces d'importantes violences physiques que la victime a pu subir avant sa mort.

08/11/17 -  08:48 - Mort d'Alexia : "Pour beaucoup, un monstre rode"

Paris Match a consacré une enquête à l'affaire Alexia Daval dans son édition de cette semaine, faisant étant du climat de "suspicion" qui règne dans la petite ville de Gray, en Haute-Saône, depuis la découverte du corps de la jeune femme. "Pour beaucoup, un monstre rode, mais le plus difficile à vivre, c’est cette sourde angoisse qui plane", écrit l'hebdomadaire. Une habitante confie : "Une psychose s’est crée dans la ville. De nombreux jeunes ne veulent plus sortir. (…) Ma fille de 14 ans ne veut plus sortir de sa chambre, elle s’enferme à clef, elle me dit : 'Maman le tueur va venir me chercher'. J’espère que l’on va vite retrouver celui qui a fait cela, car les gens d’ici rêvent de lui faire son sort pour venger Alexia".

07/11/17 -  19:08 - Affaire Alexia Daval : un meurtrier et un complice ?

Me Florand s'est exprimé dans le quotidien régional L'Est Républicain. Il s'y montre tout aussi confiant sur l'émergence rapide la vérité dans cette affaire et donne quelques éléments d'appréciation. "Il me paraît établi que le ou les coupables connaissaient les lieux, ce qui exclut a priori la thèse d’un rôdeur de passage. La scène de crime a livré beaucoup d’indices matériels et je n’exclus pas que l’assassin ait pu bénéficier de complicité", dit-il, ajoutant malgré tout : "Pour l’heure, il me semble prudent de laisser les enquêteurs travailler".

07/11/17 -  18:57 - Pour l'avocat de la famille d'Alexia Daval, la science va faire émerger la vérité

L'avocat de la famille de la victime est très confiant et le fait savoir dans les médias. Interrogé par France 3 Bourgogne Franche-Comté, il assure : "Je ne pars pas de l'hypothèse que ce soit un crime compliqué". Considérant que "la médecine légale est une science qui a beaucoup évolué", il insiste sur le fait que l'"on arrive aujourd'hui à des degrés de précisions impressionnants, on arrive à des démonstrations qui sont très pertinentes et qui donnent une foule de renseignements". L'avocat souligne également l'étendue des moyens humains déployés, "du jamais vu dans notre département". "Cela contribue à la manifestation de la vérité", dit-il. Sur BFMTV, Me Jean-Marc Florand avait déjà livré son intuition au sujet de l'affaire Alexia Daval. Ce ténor du barreau, qui avait fait innocenter Patrick Dils au début des années 2000, conseille les parents et la soeur d'Alexia Daval depuis l'ouverture de l'enquête. Selon son "intuition personnelle", il affirmait que "le parquet a beaucoup avancé, est confiant et on devrait aboutir très rapidement à des résultats très complets". Jean-Marc Florand citait déjà "des examens complémentaires réclamés par la procureure" qui devraient rapidement porter leurs fruits. "Il reste beaucoup de portes ouvertes, mais il ne devrait pas être difficile de découvrir quelle est la bonne", selon l'avocat.

06/11/17 -  18:26 - Les images de la marche blanche

Ce dimanche, entre 8 000 et 10 000 personnes ont marché dans le silence à Gray (Haute-Saône), en hommage à Alexia Daval. Très suivi, ce rassemblement s'est fait dans le calme, sans revendication, ni banderole, comme l'avait exigé Isabelle Fouillot, la mère d'Alexia.

06/11/17 -  11:22 - Alexia Daval serait morte par "asphyxie"

La procureure de Besançon s'est exprimée pour faire un point sur l'enquête. "Il est avéré qu'elle [Alexia Daval] a subi des violences physiques", a déclaré Mme Roux-Morizot, avant de préciser que la jeune femme a probablement été tuée en étant asphyxiée. Mais la magistrate a démenti la piste selon laquelle Alexia Daval avait été étranglée. Cette piste est "erronée", a-t-elle précisé.

03/11/17 -  21:47 - L'autopsie d'Alexia Daval "concluante"

Les résultats de l'autopsie sont connus par les enquêteurs, mais ne seront pas dévoilés pour ne pas gêner le bon déroulement de l'enquête. La procureure de Besançon, Edwige Roux-Morizot, a tout de même précisé vendredi après-midi que cette autopsie était "concluante" dans le sens où elle a permis de révéler les raisons de la mort d'Alexia Daval. "On connaît les raisons de la mort d'Alexia, mais des examens complémentaires sont encore nécessaires pour en connaître le détail", a expliqué Mme Roux-Morizot.

01/11/17 -  17:26 - Le mari d'Alexia Daval se constitue partie civile

Entendu comme témoin, le mari d'Alexia Daval a décidé de se constituer partie civile, comme l'ont rapporté ses deux avocats à l'AFP. Cela permettra en effet à ce technicien en informatique de 33 ans d'"avoir accès au dossier et [de] continuer à pouvoir être informé en collaboration avec le parquet". 

Autour du même sujet

Annonces Google