Commissariat de Tulle : le forcené interpellé réclamait son ex-femme

Commissariat de Tulle : le forcené interpellé réclamait son ex-femme TULLE - Un homme équipé d'une arme et d'une ceinture d'explosifs qui se sont révélées factices menaçait de faire exploser le commissariat de Tulle. Il a été interpellé.

[Mis à jour le 29 novembre 2017 à 10h48] Les agents du Raid sont intervenus ce mercredi matin dans le commissariat de Tulle pour interpeller un individu qui s'était retranché dans le bâtiment. L'homme avait sur lui une arme factice et une fausse ceinture d'explosifs, et menaçait d'activer la bombe qu'il avait sur lui. France Bleu rapporte que l'individu est arrivé au commissariat de police vers 4 heures du matin "très agité", faisant mention de ses armes. A cette heure-ci, le bâtiment était presque vide, a fait savoir une source policière à l'AFP. Des agents l'ont alors isolé dans une pièce et par crainte d'une explosion, tout l'hôtel de police a été évacué.

L'équipe du Raid, venue de Toulouse, est arrivée sur place vers 7 heures et ont entamé rapidement une phase de négociations. La préfecture de Corrèze indique que l'homme retranché "s'est avancé vers les forces de l'ordre qui sont intervenues immédiatement et avec sang-froid". Deux coups de feu ont été tirés par le Raid, touchant aux jambes le forcené. Il a été pris en charge médicalement et conduit au services des urgences de l'hôpital de Tulle.

Aucun agent de police n'a été blessé. Un large périmètre de sécurité a été installé autour du bâtiment et le centre-ville de Tulle a été bouclé dans la matinée, jusqu'à 10h30. La police a procédé à une opération de déminage. Pendant les opérations de la police, tous les établissements scolaires avaient été prévenus, "des mesures de confinement des élèves" avaient été mises en place, indique encore La Montagne.

L'acte d'un déséquilibré ?

Une enquête a été ouverte par le parquet de Tulle. La piste d'un attentat terroriste semble écartée. On ne sait pas ce qui a poussé l'homme à agir, mais on sait que ce dernier a effectué plusieurs séjours en hôpital psychiatrique pour des tendances suicidaires. LCI indique qu'il a réclamé sur place la venue de son ex-femme. Selon les informations du journal local Le Populaire, il serait âgé d'entre 45 et 50 ans. Cet individu est inconnu des services de renseignements.

Autour du même sujet

Annonces Google