Mort de Patrick Henry : "Il a eu des moments de bonheur" avant de mourir

Mort de Patrick Henry : "Il a eu des moments de bonheur" avant de mourir Parick Henry, plus célèbre prisonnier de France, avait été libéré pour motif médical le 15 septembre 2017. Il est mort dimanche 3 décembre, des suites d'un cancer.

Il restera dans l'histoire de France comme l'homme sauvé de la peine de mort par l'avocat Robert Batinder, l'homme qui abolira 4 ans plus tard la peine capitale. Patrick Henry est mort à l'âge de 64 ans. Il aura passé les deux tiers de sa vie derrière les barreaux. Libéré il y a moins de 3 mois, pour qu'il puisse accéder aux soins dont il avait besoin pour traiter son cancer, il n'aura jamais réussi à se réinsérer dans la société et à changer de vie. "Malgré la douleur physique et les traitements, il a eu des moments de bonheur comme jamais il n'en a connu", a fait savoir son amie Martine Veys dimanche 3 décembre.

Assassin du petit Philippe Bertrand, un enfant de 7 ans qu'il enleva pour rançon en 1976, Patrick Henry sera condamné à perpétuité, à l'âge de 23 ans. Avant d'être arrêté et que l'on établisse sa responsabilité, il avait participé aux recherches de l'enfant et appelé à la peine de mort pour son meurtrier. Après 25 ans de prison, les juges lui feront bénéficier d'une libération conditionnelle, en 2001. L'année suivante, il sera arrêté avec 10 kilos de résine de cannabis dans son véhicule. Il sera condamné à nouveau pour 15 années de détention supplémentaires.

Autour du même sujet

Annonces Google