Ebaubi

A utiliser "si votre stupeur est immense au point de vous couper la parole" © Gianluca Ciro Tancredi / stock.adobe.com
"Je ne vous mentirai pas [c'est l'auteur qui parle], il m'est arrivé à moi aussi de me tromper et de me dire 'tout ébaudi par cette nouvelle', alors que j'aurais évidemment dû dire que j'étais 'ébaubi'. Cet adjectif qui se fait rare, participe passé du verbe ébaubir, vient en effet de l'ancien français 'abaubir' (rendre bègue) (...). [Il est utile] pour marquer que quelque chose vous a extrêmement étonné, (...) si votre stupeur est immense au point de vous couper la parole, c'est 'ébaubi' qui l'exprimera le mieux. 'Elle a réussi à lui clouer le bec ? Alors là, tu m'en vois tout ébaubi !".
  • Extrait de "Ces mots perdus au fond de nos dictionnaires", de Jean-Loup Chiflet, aux éditions Le Figaro Littéraire
  • Acheter l'ouvrage sur la boutique du Figaro
Suggestions de contenus