Tintinnabuler

A utiliser pour quelque chose qui "tinte" avec un son clair © Niwatn / stock.adobe.com
"'Le petit grelot de son chien tintinnabule joyeusement tous les matins sous mes fenêtres.' Le son de ce grelot est aussi plaisant que celui de ce verbe. Dérivé du latin tintinnabulum (espèce de crécelle en métal, grelot, clochette), le verbe 'tintinnabuler' n'apparaît dans notre langue qu'au XIXe siècle. Ce qui est bien jeune pour un mot et ne justifie pas qu'on s'en serve si peu. (...) Personnellement, je le trouve plutôt joyeux : 'je tintinnabule, tu tintinnabules, il/elle tintinnabule, nous tintinnabulons…' et je ne vois pas ce qui m'empêcherait de m'en servir. [Comme avec] 'Je ne vais plus au concert avec elle, ses bracelets tintinnabulent au moindre de ses mouvements et ça me gêne'".
Suggestions de contenus