Covoiturage : comment bien s'assurer

Covoiturage : comment bien s'assurer Le partage de véhicule permet de rentabiliser l'usage de son automobile. Pensez à modifier votre contrat d'assurance auto pour être couvert en toute circonstance.

La pratique du covoiturage connaît un développement exponentiel en France. De nombreuses villes et villages installent ici et là des aires de covoiturage. Ce sont des parkings en sortie de ville permettant d'y laisser sa voiture et continuer le trajet à bord d'un autre véhicule pour rejoindre son travail, par exemple. Le covoiturage peut aussi prendre la forme d'une voiture personnelle qui fait des haltes pour emmener tous les passagers à la gare la plus proche. Ou encore de prêter son auto pendant les heures ou jours où vous n'utilisez pas votre automobile.

Covoiturage : un trajet à usage privé ?

Ces différentes formes de covoiturage ne sont pas neutres pour votre assurance automobile car elles sont toutes de possibles cas d'exclusions. Si c'est votre véhicule qui transporte le groupe de personne, a priori votre contrat d'assurance auto ne nécessite pas de modification car c'est le conducteur titulaire de l'assurance qui conduit. Mais faites attention au parcours emprunté. Dans le cas où vous faites un détour, il se peut que cette déviation de parcours moins directe pour rejoindre votre lieu de travail ou revenir à votre domicile entraîne une minoration des indemnités.

Les différentes formes de covoiturage peuvent être un cas d'exclusion dans un contrat d'assurance auto standard

Dans tous les autres cas de figures, mieux vaut informer votre assurance auto car l'usage de votre automobile est singulièrement modifié. D'abord, le contrat d'assurance auto est souscrit à titre privé. Le covoiturage peut remettre en cause ce principe et vous exclure de toutes les garanties que vous avez souscrites. Ensuite, si vous laissez votre auto sur un parking non surveillé et non couvert, vous n'êtes pas à l'abri d'une dégradation accidentelle ou liée à la météo. En cela, la nature du risque à couvrir a changé pour votre assureur. Si vous n'apportez pas cette information à sa connaissance, il pourra légitiment refuser de vous indemniser le cas échéant.

Prendre l'option "prêt du volant"

Enfin, si vous laissez le volant de votre automobile à une autre personne, là encore votre assurance peut refuser de vous indemniser. Pour être couvert pour tout dommage, il convient de souscrire dans votre assurance l'option qui prend en charge les conducteurs occasionnels. Et cela peut être auprès d'une autre compagnie d'assurance. D'ailleurs, les sites de covoiturages proposent des contrats d'assurance spécifiques et qui vous couvre pour la seule durée d'un prêt de votre voiture. Cela peut être intéressant pour des prêts occasionnels de votre auto.

Dans le cas de prêt très régulier de votre auto, il peut être avantageux de comparer les prises en charge des assurances proposées par le site de covoiturage avec celle de l'option de votre assurance auto, cette dernière peut se révéler plus économique.

Autour du même sujet