Assurez vos pratiques sportives Quel contrat d'assurance faut-il souscrire pour une activité sportive de compétition ?

Un match de foot ou de rugby, un tournoi de tennis, un cross ou une course à pied... Quelle que soit l'épreuve où vous concourez, en cas d'accident votre garantie de responsabilité civile est hors jeu. C'est à l'association ou à la société organisatrice de la compétition qu'il revient de souscrire une assurance pour les dommages que chaque concurrent peut causer à ses adversaires. Régulièrement, la Cour de cassation déclare les organisateurs responsables des dommages subis par un joueur, que le responsable soit connu ou non.

l'organisateur d'une course à pied ou une épreuve comme le marathon de paris
L'organisateur d'une course à pied ou une épreuve comme le marathon de Paris doit proposer à chaque participant une assurance individuelle "accidents". © Lilufoto - Fotolia

Pour vous assurer que vous êtes couvert, vous devez à votre inscription à la compétition remplir un bulletin d'adhésion pour une assurance individuelle dite "accidents". Si vous acceptez cette garantie, vous devrez payer une cotisation qui varie selon la compétition et l'activité sportive. Il vous faut aussi fournir une attestation médicale qui garantit aux organisateurs que vous disposez d'un état de santé et des aptitudes physiques nécessaires pour vous présenter à la compétition.

Dans le cas où vous refusez l'assurance proposée par l'organisateur, vous devez fournir une attestation d'assurance qui confirme que vous êtes couvert en cas d'accident de toute nature durant la compétition. Si vous optez pour cette solution, prenez le soin de comparer les plafonds, les franchises des garanties et le capital versé en cas d'invalidité, voire de décès. Souvent, les offres des organisateurs sont plus généreuses, ou en tout cas mieux adaptées aux risques encourus pendant l'épreuve sportive à laquelle vous souhaitez participer.

Reprendre le sport

Dernière minute