Nouveau billet de 50 euros : quelles différences avec l'ancien ?

La nouvelle version du billet de 50 euros a été mise en circulation hier dans les 19 pays de la zone euro. A quoi ressemble le nouveau billet ?

[Mis à jour le 5 avril 2017 à 10h52] Il n'avait jamais été modifié.  Après les coupures de 5, 10 et 20 euros, dont les séries "Europe" avaient été lancées entre 2013 et 2015, c'est au tour du billet de 50 euros de faire peau neuve. La nouvelle série a été mise en circulation hier, mardi 4 avril 2017. La nouvelle version change peu d'apparence. En revanche, elle présente des signes de sécurité innovants, la protégeant un peu plus de la falsification. Le billet de 50 euros est le plus utilisé en Europe, avec  plus de 9 milliards de coupures en circulation. Il représente d'ailleurs 45% du volume total de billets en euros. En France, il ne représente que 20% des billets en circulation et n'arrive qu'à la troisième position, derrière les valeurs 10 et 20 euros.
Aucun remplacement des billets de première série n'est à prévoir. Ils continueront d'être émis en parallèle de la nouvelle série et seront petit à petit remplacés, jusqu'à épuisement des stocks. Vos anciens billets garderont donc toute leur valeur et ce sans date limite. Les séries Europe des billets de 100 et 200 euros seront quant à elles émises début 2019. 

Pour visionner les versions avant/après du billet de 50 euros, déplacez la barre située au milieu de l'image ci-dessous :

De nouveaux billets pour limiter la contrefaçon

La nouvelle de coupure de 50 euros reste sensiblement similaire à l'ancienne. Elle garde les mêmes dimensions et la même couleur orange. Elle est en revanche dotée de signes innovants, visant à en augmenter la sécurité. Comme les autres billets de la série Europe, la coupure de 50 euros est imprimée sur un papier recouvert d'un mince enduit protecteur, rendant le toucher un peu différent des anciennes versions. De la même façon, le billet comporte des bandes imprimées en relief sur ses bordures gauche et droite, destinées aux personnes malvoyantes. Côté graphique, le billet change également d'apparence. Un filigrane, uniquement visible en transparence, ainsi qu'une fenêtre visible sur la bande holographique laissent entrevoir le portrait d'Europe, une divinité de la mythologie grecque. Le "nombre émeraude", observable dans le coin inférieur gauche et indiquant la valeur faciale du billet, passe lui du bleu au vert par effet de lumière se déplaçant de haut en bas.

Ces nouveaux signes de sécurité visent à limiter les contrefaçons des billets en euros. Au deuxième semestre 2016, 353 000 faux billets avaient été retirés de la circulation. Parmi eux, 80,3% étaient des coupures de 20 et 50 euros. La production et la mise en circulation de nouvelles séries visent donc à empêcher la falsification de billets. Ou du moins à sérieusement en compliquer la tâche. Sachez qu'il existe d'ailleurs plusieurs méthodes pour repérer un faux billet. Différentes techniques vous permettent facilement d'authentifier un billet en le touchant, l'inclinant ou simplement en l'observant.

EN VIDÉO - A quoi ressemble le nouveau billet de 50 euros ?

Article le plus lu : Qui sera président(e) de l'Assemblée ? : voir les actualités

Autour du même sujet