L'Internaute > Argent
> Banque > BCE
 BANQUE 
Février 2006

Pourquoi la Banque Centrale Européenne remonte ses taux directeurs ?

La Banque Centrale Européenne a annoncé qu'elle allait réajuster ses taux directeurs en mars 2006. Quel est l'impact sur l'économie de cette politique monétaire européenne ?
Envoyer à un ami | Imprimer cet article

L'annonce le mercredi 1er février par Jean Claude Trichet, Président de la Banque Centrale Européenne, d'une nouvelle remontée des taux directeurs au mois de mars a refroidi les marchés financiers. Le but de cette nouvelle hausse serait d'éviter les risques de pression inflationniste pesant sur la reprise économique de l'Europe.

Le rôle conjoint des Etats et de la BCE
» La croissance européenne étant de retour, il est donc à craindre une augmentation de l'inflation et une hausse des taux d'intérêts. En effet, il est prouvé qu'une hausse de la croissance apporte une hausse du prix de la monnaie. En revanche cette hausse de la monnaie se répercute sur une baisse de la demande et des prix. Celle-ci pourrait alors alourdir la reprise de la croissance de la zone euro. Une modification des taux directeurs permettrait de conforter les taux et d'ainsi maîtriser l'inflation et la croissance.

» Rappelons que les Etats européens ont décidé d'appliquer une « Policy Mix », c'est-à-dire que les Etats cherchent à influer sur l'économie nationale par l'action d'une politique budgétaire, tandis que la BCE influe sur l'économie à travers la politique monétaire. Elle a pour but de déterminer un taux d'équilibre qui neutralise l'influence de la monnaie pour permettre aux politiques budgétaires nationales de relancer la croissance.

Le rôle de la BCE
» Le traité instituant la CE fixe les objectifs de la BCE à l'article 105 du traité, à savoir "de maintenir la stabilité des prix". En plus, sans préjudice de l'objectif de stabilité des prix, le Système Européen des Banques Centrales (SEBC) apporte son soutien aux politiques économiques générales dans la communauté. On cite ainsi dans les objectfs de la communauté une croissance soutenable et non inflationniste, un degré élevé de compétitivité et de convergence des performances économiques.

» Le SEBC se compose des banques centrales nationales et de la Banque Centrale Européenne. Les Banques centrales nationales sont totalement indépendantes des autorités nationale et la BCE est également indépendante des organes communautaires. La BCE est seule compétente à déterminer la politique monétaire de l'Union Européenne et à autoriser l‘émission de billets de banque au sein de la zone euro. Mais son objectif premier est celui de la neutralité à long terme de la monnaie, en l'isolant des données économiques de croissance ou de chômage, et surtout d'inflation. Depuis sa date d'entrée effective en fonction, l'euro s'est relativement maintenu malgré une multiplication par quatre du prix du pétrole et des crises financières majeures comme les suites des attentats terroristes.

 
 Nicolas Joret, L'InternauteArgent
 
Magazine Argent
Envoyer | Imprimer
Haut de page
 
 

Newsletters Gratuites

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Toutes nos newsletters