Partager cet article

RSS
Conseil
 
Mars 2008

A quel moment rembourser un crédit par anticipation

Il est possible de solder le capital restant dû de votre crédit sans en attendre le terme. Maël Resch, porte-parole du courtier Empruntis, explique quand une telle opération s'avère pertinente.
  Envoyer Imprimer  

Lorsque vous empruntez une somme d'argent, vous vous engagez à verser des mensualités pendant une durée déterminée. Toutefois, il est possible de solder les sommes à rembourser sans attendre le terme de votre prêt. En France, un tiers des crédits remboursés par anticipation concerne des prêts avec un taux révisable. Un autre tiers correspond à la clôture d'emprunt pour obtenir un autre prêt, par exemple pour acheter un appartement plus grand. Le dernier tiers coïncide notamment à des rentrées d'argent inattendues. Mais attention, le remboursement par anticipation n'est pas toujours pertinent, comme l'explique Maël Resch, porte-parole du courtier Empruntis.

 

Est-il possible de ne rembourser qu'une partie et pas la totalité ?

Il est tout à fait possible de rembourser partiellement un crédit. Par exemple, vous venez de percevoir 20.000 euros d'un héritage, vous pouvez affecter cette somme pour réduire la durée du prêt ou les échéances. Cependant, il faut lire les conditions du prêt. Dans certains cas, les établissements de crédit refusent cette opération, si le montant versé n'excède pas 10 % du montant initial du prêt.

 

 
Maël Resch, porte-parole du courtier Empruntis
© Empruntis
 
"Il faut réfléchir, et regarder s'il n'est pas préférable d' investir sur un placement d'épargne."

Quand le remboursement anticipé est-il opportun ?

Quand une personne a souscrit un crédit revolving, dès que ses finances lui permettent, il faut procéder à un remboursement total ou partiel, car ce type de prêt ne se finit jamais et les taux d'intérêt avoisinent les 19 %. Pour les autres types de contrats, la décision peut-être différente. Par exemple, c'est durant les premières années d'un crédit immobilier qu'il est intéressant de rembourser par anticipation. En effet, une grande partie des échéances sont consacrées au remboursement des intérêts, alors qu'à la fin du crédit on ne rembourse plus que du capital.

 

Actuellement, est-ce que l'évolution des taux est favorable à un remboursement par anticipation d'un crédit ?

Si on a acheté une automobile à crédit pour un montant de 15.300 euros avec un taux d'intérêt à 3,9 %, comme c'était encore le cas il y a environ un an et demi, et que l'on souhaite rembourser cet emprunt en vue d'acheter par exemple un autre véhicule, mieux vaut s'abstenir. A présent, les taux des crédits auto s'affichent autour de 5,6 %. Autant financer une partie du prix de la nouvelle voiture avec les liquidités disponibles et compléter par emprunt, plutôt que de rembourser le crédit à 3,9 % pour en ouvrir un à 5,6 %.

 

Est-ce le seul cas de figure où il est préférable de ne pas se précipiter sur le remboursement par anticipation ?

Il faut réfléchir, et regarder s'il n'est pas préférable que la somme, qui va être utilisée pour rembourser, soit investie sur un placement d'épargne. En effet, si les taux de rémunération s'avèrent plus élevés que le coût de votre crédit, il y a un avantage à placer cet argent, car vous en retirerez un bénéfice. Cependant, lorsque les taux de crédit et de rendement d'une assurance-vie, par exemple, sont assez proches, il est difficile de trancher. Si pour ceux qui s'endetteront dans les mois qui viennent, on assiste à une remontée des taux de crédit alors que les rendements de l'épargne restent stables, cela légitimera clairement un remboursement anticipé.

 

Existe-t-il des frais en cas de remboursement par anticipation d'un crédit ?

Si le remboursement par anticipation concerne un prêt à taux variable, ou un crédit à la consommation, il n'y a pas de frais. Pour le cas d'un prêt avec des taux capés (c'est-à-dire que le taux appliqué peut augmenter jusqu'à une certaine limite, après quoi il ne change plus), tant que le coût du crédit n'a pas atteint son plafond, solder son crédit avant son terme n'engendre pas de frais. En revanche, quand le taux a atteint son niveau plafond, et se sera donc stabilisé, il faudra s'acquitter d'une somme équivalente à 3 % du capital restant dû. Ce montant peut éventuellement être abaissé et négocié à 1,5 %. Lorsqu'il s'agit d'un remboursement qui s'accompagne de l'ouverture d'une nouvelle ligne de crédit, il n'y a pas de frais si le nouveau financement est accordé par la même banque. Les frais ne sont appliqués que si la clôture du crédit correspond à l'octroi d'un prêt à la concurrence. Ce qui est de plus en plus le cas.

 

 

En savoir plus
Regroupez vos crédits pour donner de l'air à vos finances
Crédit renouvelable : là où il faut être vigilant
Evitez les pièges de la renégociation d'emprunt



Magazine Argent Envoyer Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité

Sondage

Quel service bancaire sur mobile vous déçoit le plus ?

Tous les sondages