Partager cet article

RSS
Actualité
 
Janvier 2008

Le Plan d'épargne logement redevient intéressant

Le niveau très bas des taux d'intérêt avait fini par rendre peu attractif le Plan d'épargne logement. Avec l'enchérissement du coût des crédits immobiliers, le PEL a de nouveau de quoi séduire. Explications
 EnvoyerImprimer 

La baisse continue des taux d'intérêts depuis près de trois ans avait fini par l'envoyer aux oubliettes. Plus aucune banque ne sollicitait l'existence d'un Plan d'épargne logement (PEL) pour accepter un crédit immobilier, puisqu'il ne permettait plus d'emprunter à un taux inférieur à celui du marché. Mais avec la remontée des taux depuis un an et le durcissement dans les conditions à réunir pour décrocher un financement, il revient sur le devant de la scène.

Le PEL, une preuve de bonne gestion de votre argent

La tendance étant au durcissement des conditions d'obtention d'un crédit immobilier, un Plan d'épargne logement peut vous aider si votre dossier de financement soulève quelques inquiétudes sur votre solvabilité. En effet, les banques considèrent l'ouverture d'un PEL comme un acte de bonne gestion. Si vous parvenez à mettre en place des versements réguliers pendant au moins quatre ans, vous aurez fait la démonstration que vous pouvez tenir vos engagements.

Et puis, si votre effort d'épargne atteint au minimum 4 ans, il ne sera pas vain. Au contraire ! Vous accèderez à un prêt épargne-logement qui servira d'apport (jusqu'à 92.000 euros) à votre prêt immobilier, avec un taux d'intérêt fixé en fonction des décrets en vigueur, au moment de l'ouverture du contrat, et qui ne change plus par la suite.

 

A 4,20 %, c'est dorénavant la meilleure offre de financement du marché

Si vous avez ouvert un PEL après le 31 juillet 2003, vous bénéficiez d'un taux de 4,20 % pour une durée allant jusqu'à 15 ans. A titre de comparaison, un crédit immobilier sur 15 ans à 4,60 % est actuellement considéré comme excellent. Du coup, si vous êtes de ceux qui ont souscrit un PEL entre le 9 juin 1998 et le 30 juin 2000, les taux pratiqués s'avèrent également intéressants. Pour les plans qui ont plus de 15 ans d'existence, il faudra encore attendre de long mois pour qu'ils permettent de décrocher un taux plus avantageux que ceux proposés sur le marché.

 

 
Les taux d'intérêt garantis pour emprunter avec un PEL
 Période d'ouverture
Taux d'intérêt
 
 Depuis le 1er août 2003
4,20 %
 
 Entre le 1er juillet 2000 et 31 juillet 2003
4,97 %
 
 Entre le 26 juillet 1999 et le 30 juin 2000
4,31 %
 
 Entre le 9 juin 1998 et le 25 juillet 1999
4,60 %
 
 Entre le 23 janvier 1997 et le 9 juin 1998
4,80 %
 
 Entre le 7 février 1994 et le 22 janvier 1997
5,54 %
 
 Entre le 16 mai 1986 et le 7 février 1994
6,32 %
 
 
Source : Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Emploi / 2008

 

En utilisant votre PEL pour financer un crédit immobilier, vous pourrez aussi bénéficier d'une prime d'Etat fixée à 1% du montant placé. Comme la rémunération actuelle s'établit à 2,50 %, la prime d'Etat équivaut aux 2/5ème des intérêts calculés par la banque à la date d'échéance du plan, dans la limite d'un plafond fixé à 1.525 euros.

 

Mieux vaut ne pas trop attendre avant d'ouvrir un PEL

Le taux d'intérêt garanti associé au PEL n'a pas été revu à la hausse depuis 2003. Fin janvier, le ministère de l'Economie indiquera si ce statu quo est maintenu, au moins jusqu'au 1er août 2008. En fonction de l'évolution des taux d'intérêt, il pourrait être révisé à la hausse, ce qui le rendrait moins avantageux. Ne tardez pas pour ouvrir un PEL, même si vous n'avez pas encore de projet immobilier bien défini. Notez que cette révision du taux d'intérêt concernerait aussi la rémunération des sommes placées sur le Plan d'épargne logement.

 

En savoir plus
Palmarès des taux d'intérêt en région
Que faire de son PEL ?

Fiche pratique sur le PEL

 


Magazine ArgentEnvoyerImprimerHaut de page
Votre avis sur cette publicité

Sondage

Estimez-vous les prix de l'immobilier surévalués en France ?

Tous les sondages