Bien gérer son contrat d'assurance-vie Comment utiliser un arbitrage automatique sur une assurance-vie multisupport ?

l'arbitrage automatique peut entraîner un surcoût sur les frais d'arbitrage si
L'arbitrage automatique peut entraîner un surcoût sur les frais d'arbitrage si les règles sont mal choisies. © Sébastien Garcia - Fotolia

Les produits à pilotage automatique existent depuis 2003 avec une option de sécurisation des plus-values. Ils optimisent les placements sur l'assurance-vie. En effet, la plupart du temps, au moment d'un versement, soit les épargnants répartissent leur épargne sur des fonds plus ou moins risqués et ne font plus d'arbitrages, soit ils arbitrent et prennent le risque de se tromper. L'arbitrage automatique permet aux intérêts obtenus avec le fonds en euros d'être basculés, à partir d'un certain seuil, vers un fonds en actions choisi par vos soins. Et vice-versa, avec les plus- values du fonds en actions vers le fonds en euros. Il est même possible de fixer, à la souscription du contrat, la baisse maximale tolérée sur votre fonds en actions. Si ce seuil est atteint, le montant total est déplacé sur le fonds en euros. Les seuils ne doivent pas être trop proches sans quoi vous risquez de provoquer beaucoup d'opérations et engendrer des frais qui vont réduire les gains éventuels.

Assurance vie / OPCVM

Dernière minute