Apprenez à investir dans les fonds actions

Le recours aux OPCVM (SICAV et Fonds) comme instruments de placement de l’épargne des ménages s’est imposé en France notamment dans le cadre du contrat d’assurance-vie et du Plan d’Epargne en Actions (PEA).

La part du patrimoine géré à travers ces produits de gestion collective n’a cessé de croître pour représenter aujourd’hui plus de 50 % du patrimoine financier total.  Mais, parmi les quelque 30 000 fonds proposés en France, soit bien davantage que le nombre de valeurs cotées à la Bourse de Paris, comment bien choisir ses fonds ?

Se faire aider efficacement

Face à cette offre pléthorique, la plupart des épargnants n’ont pas la disponibilité nécessaire à une gestion active de leurs économies. Deux solutions s’offrent alors : déléguer la gestion de son portefeuille à des spécialistes expérimentés et mieux outillés, ou déterminer soi-même sa stratégie d’investissement. La délégation de gestion qui n’est accessible qu’à partir d’un montant de portefeuille minimum aura pour effet d’engendrer des commissions, classiquement un pourcentage du montant confié. Dans le cas ou l’épargnant décide de gérer son portefeuille de façon autonome, il pourra s’appuyer sur des conseils boursiers en ligne.

Choisir parmi les fonds 0 %

Pour les épargnants qui décident de gérer de façon autonome, il y est recommandé en premier lieu de concentrer ses recherches parmi les fonds actions 0 %, c’est-à-dire ceux accessibles chez les courtiers en ligne, sans droits d’entrée ni de sortie. Les épargnants réalisent ainsi  une économie de 1 % à 5 % à chaque fois qu’ils achètent un fonds, économie qui contribue grandement à la performance cumulée de leur portefeuille et leur permet d’enchainer autant de rotations qu’ils le veulent sans nuire à leur performance.

Minimiser les risques

Le recours à des fonds investis dans des zones géographiques et des secteurs variés permet d’assurer la diversification des placements et de réduire le risque. Une bonne gestion tendra en outre à minimiser les risques liés aux investissements en actions en privilégiant des fonds dont la volatilité et le niveau de risque historique sont inférieurs à la moyenne du marché.

La voie de l’avenir

Si le recours aux OPVCM s’est imposé en France ces vingt dernières années, l’avènement d’Internet et l’arrivée des courtiers en ligne ont fortement accéléré cette évolution en élargissant considérablement l’offre en matière de fonds proposés et en réduisant les coûts de transactions.
L’assistance apportée par les sites de conseils est particulièrement précieuse pour composer une courte sélection de fonds 0 % qui réunissent les meilleurs atouts et pour plus tard déterminer à quel moment il sera judicieux de les revendre.
Les épargnants ont maintenant à leur disposition un guide pour  gérer activement leurs portefeuilles sans devoir y consacrer plus d’une heure par mois.
Voila une nouvelle manière de bien choisir ses fonds en faisant des économies et en se simplifiant la vie !

Fonds / Actions

Annonces Google