Rachat de crédit : regrouper ses crédits, diminuer ses intérêts

Le rachat de crédit est souvent présenté par les établissements financiers comme la meilleure solution pour gérer plus facilement ses dettes ou bénéficier de mensualités moins élevées. Cette opération a cependant un coût pour l'emprunteur. Que faut-il savoir du rachat de crédit ? Comment faire le bon choix d'organisme ?

Regroupement ou renégociation de crédits ?

Il existe deux grands types de rachat de crédits : la restructuration, aussi appelée regroupement, et la renégociation de crédit. La première solution consiste à regrouper plusieurs crédits (crédits à la consommation, prêts immobiliers, prêts personnels...) en un seul, en les faisant racheter par un unique organisme financier. Cette solution permet donc de regrouper ses mensualités et de les étaler sur une période plus longue.
Ce procédé ne doit pas être confondu avec la renégociation, ou refinancement de crédit, qui consiste à rembourser son crédit par anticipation pour bénéficier d'un meilleur taux. Cette seconde solution concerne le plus souvent le rachat de crédits immobiliers. Pour qu'elle soit profitable à l'emprunteur, il faut que les économies réalisées grâce au nouveau taux soient plus importantes que les frais liés à l'opération de rachat (pénalités de remboursement anticipé et frais de dossier).

Regroupement de crédits : fonctionnement et taux appliqués

En diminuant le montant des mensualités, le rachat de crédit permet de minimiser l'impact de l'endettement. Ainsi, un ménage qui dispose de 2 500 € par mois et dont les remboursements mensuels s'élèvent à 1 500 € est endetté à hauteur de 60 % de ses revenus. Un rachat de crédit permettant de réduire les mensualités à 750 € par mois réduit ce taux d'endettement à 30 %. Cependant, le rachat de crédit a aussi un coût : par exemple, pour un rachat de 12 000 € étalé sur une durée de 48 mois avec un taux fixe de 8,52 %, le montant dû sera de 14 203 € (hors assurance). En allongeant les durées de remboursement, l'emprunteur paye moins par mois, mais le montant global sera plus important. Par ailleurs, les taux appliqués varient d'un établissement financier à l'autre, selon la situation de l'emprunteur et la durée du prêt. La différence peut être significative : un rachat de crédit de 80 000 € sur une période de 10 ans à 4,9 % représentera un coût de 21 354 € d'intérêt, alors que le même rachat de crédit étalé sur 15 ans à 5,05 % coûtera 34 250 €.

Comment choisir son organisme de crédit ?

Différents organismes sont susceptibles de racheter des crédits dans le cadre d'un regroupement. La banque de l'emprunteur peut être le premier interlocuteur, mais les agences de crédit sont aussi à considérer. Sur les sites Internet de ces agences, il est possible d'effectuer une simulation de rachat de crédit afin de comparer les taux proposés. Attention cependant aux frais cachés ! Certaines agences affichent des offres très alléchantes, mais il s'agit le plus souvent de propositions à des taux nominatifs, c'est-à-dire à court terme et hors frais. Pour déterminer le coût réel d'un crédit, il convient de se baser sur le taux effectif global (TEG ou TAEG), qui intègre tous les frais de l'opération.

Lire aussi : Rachat de crédit immobilier : renégocier son prêt à un meilleur taux

Crédit

Annonces Google