Travail saisonnier : est-il possible de déduire de l'impôt les loyers ?

Question de Marie-Françoise (Quiberon)

Ma fille en CDD, l'été dernier a dû louer pendant cinq mois un studio car elle ne pouvait pas rentrer par le car ni le TER, tous les soirs, du fait de ses horaires. Compte tenu des prix des locations élevés en saison peut-elle défalquer les loyers payes pendant cette période de travail temporaire ? Peut-elle passer les loyers (ou une partie) sur les frais réels ainsi que ces autres frais ?

Réponse :

Seuls les frais inhérents à son emploi peuvent être déduits, à l'exclusion de ses dépenses d'ordre personnel. Ainsi, les frais de déplacement entre son domicile et son lieu de travail constituent des frais professionnels, en revanche, ce n'est pas le cas des loyers versés lors de cette activité temporaire. En effet, la doctrine administrative prévoit bien la possibilité de déduire des frais de double résidence mais votre fille n'étant pas, par ailleurs, déjà locataire, cette possibilité ne semble donc pas être applicable dans sa situation.

Si votre fille est rattachée à votre foyer fiscal, sachez que les salaires perçus par les jeunes âgés de moins de 25 ans au 1er janvier 2013 en rémunération d'une activité exercée pendant l'année scolaire ou universitaire ou pendant leurs congés, sont, sur option des bénéficiaires, exonérés de l'impôt sur le revenu dans la limite de trois fois le SMIC mensuel soit 4 236 €. En pratique, les jeunes qui optent pour l'exonération ne doivent déclarer case 1 AJ (s'ils sont imposés séparément) ou case 1 CJ, 1 DJ... (s'ils font partie du foyer fiscal de leurs parents) pour la fraction de leurs salaires qui excède 4 236 €. Si votre fille ne souhaite pas opter pour l'exonération (notamment pour préserver son droit à la prime pour l'emploi), elle doit déclarer l'intégralité des salaires perçus.

Frais réels