Comment déclarer des revenus perçus en France pour un travail à l'étranger ?

Question de Gilles (Mulhouse)

Je travaille pour une société Suisse qui me loue à des sociétés françaises pour travailler à l'étranger. Je perçois tous mes revenus en France. Mes revenus comprenne :
- salaire de base
- prime d'expatriation
- prime de retraite (que je reverse à la Caisse des Français de l'Etranger CFE uniquement pour la retraite de Base)
- indemnité de vie locale (pour payer les repas, Hôtels, Véhicule, etc..)
Que dois-je déclarer au fisc? Avant je travaillais pour une société Françaises on appliquait la règle des 183 Jours. Qu'en est-il avec mon nouvel employeur basé en Suisse?

Réponse :

Pour être domicilié fiscalement en France, l'activité professionnelle à l'étranger doit avoir été exercée, au cours d'une période de 12 mois consécutifs, pendant un maximum de 183 jours. Vous n'avez rien à déclarer en France si vous n'êtes pas domicilié en France. Si vous êtes domicilié en France, vous ne bénéficiez pas d'exonération en France car votre employeur est établi en Suisse. Ainsi, votre salaire de base est soumis à l'impôt en France.
Les suppléments de rémunération liés à l'expatriation ne sont exonérés que si les conditions suivantes sont réunies :
- être versés en contrepartie de séjours effectués dans l'intérêt direct et exclusif de l'employeur ;
- être justifiés par un déplacement nécessitant une résidence d'une durée effective d'au moins 24 heures dans un autre Etat ;
- être déterminés dans leur montant préalablement aux séjours dans un autre Etat et en rapport, d'une part, avec le nombre, la durée et le lieu de ces séjours et, d'autre part, avec la rémunération versée ;
- le montant des suppléments de rémunération ne peut pas excéder 40 % de celui de la rémunération de base

Revenus de l'étranger