Comment sont fiscalisées les sommes retirées de l'assurance-vie ?

Question de Monique (Filstroff) :

J'ai retiré les sommes sur mon contrat d'assurance-vie, et je ne sais pas où mettre ces sommes que je dois déclarer. A quelle rubrique dois-je les notifier ? En meme temps je voudrais savoir si cette somme que je dois inscrire sur ma déclaration pourra me faire augmenter mes impôts ?

Réponse :

Vous pouvez ajouter ces sommes à vos revenus perçus. Dans ce cas, les impôts dus sur les sommes retirées de votre assurance-vie dépendent de la date à laquelle vous avez souscrit votre contrat:
- si votre contrat a été souscrit avant 1983 : ces revenus sont exonérés ;
- si votre contrat est souscrit entre le 1er janvier 1983 et le 25 septembre 1997 : il revient à votre assureur de calculer les rachats sur lesquels vous allez être imposés et de vous préciser sur un document papier le montant à inscrire ;
- si votre contrat est souscrit après le 25 septembre 1997 : vous devez ajouter les sommes retirées à vos revenus imposables sur votre déclaration de revenus (remplir la case 21S). Dans le cas où vous avez conservé votre contrat plus de 8 ans vous bénéficiez d'un abattement de 4 600 euros (il est de 9 200 euros pour un couple) et d'une exonération totale pour la part du contrat qui était investi en actions (remplir la case 2CH).

Il existe une autre alternative pour déclarer ces sommes : le prélèvement forfaitaire libératoire. Les sommes sont taxées à hauteur de 7,5 % si votre contrat à plus de 8 ans d'ancienneté (remplir la case 20H), 15% pour une ancienneté entre 4 et 8 ans (remplir case 2EE) ou 35% pour une ancienneté de moins de 4 ans (remplir la case 2EE).

Le choix entre l'un et l'autre dépend de votre tranche d'imposition. A vous de voir quelle solution vous fais payer plus d'impôt, sachant que le prélèvement forfaitaire libératoire est véritablement avantageux pour les tranches fiscales supérieures à 30 %.

Revenus mobiliers