Vais-je pénaliser par le rachat de mon assurance-vie ?


Question de Fadia (Gap)

Seule avec ma fille à charge (étudiante). Financièrement c'est difficile, j'ai été obligée de racheter mon assurance-vie. Vais-je être très pénalisée ? Comment puis-je réduire mes impôts ? Que puis-je déduire ?

Réponse de Francis Brune (expert fiscal)

En cas de rachat sur un contrat d'assurance-vie, seule une partie des capitaux rachetés est soumise à taxation. En effet, tout rachat est constitué d'une part en capital (non taxable) et d'une part en intérêts (taxable). Lors du rachat, vous avez opté pour que les intérêts constatés soient imposés :
- soit à l'impôt sur le revenu au barème progressif, les intérêts s'additionnent alors à vos autres revenus constatés en 2012 figurant sur votre déclaration 2042 pré remplie ;
- soit à un prélèvement forfaitaire libératoire, qui dépendait de l'antériorité fiscale de votre contrat, autrement dit de la date de souscription de votre contrat et de la date de versements des primes.

Si votre contrat était détenu depuis plus de 8 ans, vous bénéficiez :
- dans le cadre de l'imposition au barème progressif d'un abattement annuel de 4 600 euros (personne seule), et seule la fraction des intérêts excédant ce seuil sera imposable et soumis au barème progressif de l'impôt sur le revenu.
- dans le cadre du prélèvement forfaitaire d'un crédit d'impôt égal à 7,5 % des revenus encaissés, retenus dans la limite de 4 600 euros.Lors du rachat, les prélèvements sociaux ont du être prélevés à la source par l'établissement financier.

Par ailleurs, si votre fille étudiante et sans ressources n'est pas rattachée à votre foyer fiscal, vous pouvez déduire une pension alimentaire que vous lui avez versée en 2012. Pour déterminer le montant de la pension déductible, vous devez prendre en compte vos dépenses réellement engagées et justifiées, ceci dans la limite de 5 698 euros. Il peut s'agir des dépenses en argent ou en nature (prise en charge de son loyer, des frais de nourriture, vêtements, santé, scolarité). Bien sûr, corrélativement votre fille devra faire figurer dans ses revenus la pension que vous déduisez (case 1AO ou 1BO de la déclaration n°2042 ou n°2042 S)

Revenus mobiliers