Vendre son logement sans précipitation

Mieux vaut vendre son bien tardivement que de le brader. © Aleksandr Lobanov - Fotolia
Ne pas avoir le couteau sous la gorge au moment de vendre son logement est évidemment la situation la plus confortable. Si vous avez du mal à trouver des acquéreurs, demandez-vous si vous êtes dans l'absolue nécessité de vendre. Si cette transaction correspond plus à un projet à plus ou moins long terme, il est peut-être plus prudent de reporter la vente à un moment où la demande sera plus grande. Sinon, vous risquez de vous précipiter et de vendre le logement à des conditions moins alléchantes. Un report ne vous empêchant pas de rester actif et de continuer à valoriser votre bien.
Suggestions de contenus