Où se loger quand on est jeune ? Obtenir un logement en résidence universitaire

Le statut d'étudiant ouvre plus facilement l'accès à un logement pour un jeune, que ce soit pour l'ensemble de l'année ou pour un stage de plusieurs mois. L'un des réflexes à connaître pour se loger à moindre coût est de se tourner vers le Centre régional des œuvres universitaires (Crous) le plus proche de votre lieu d'études. Ce dernier propose en effet des logements en résidence universitaire en priorité à ceux qui ont les ressources les plus modestes mais aussi aux autres.

Il faut avoir en tête que les logements proposés par le Crous correspondent à des surfaces d'habitation modeste. Le premier type de logement est la chambre individuelle meublée de 9 m2, dotée d'un lit, d'un bureau, de quelques rangements et d'un lavabo pour les résidences les plus anciennes ou une douche individuelle pour les récentes ou rénovées. En revanche les sanitaires et la cuisine sont collectives. Il faut donc se préparer à traverser le couloir tous les matins pour aller prendre sa douche si la chambre n'en est pas pourvue... Ce qui implique d'avoir un sens aigü de la vie en collectivité. L'avantage est incontestablement le prix. Avec un loyer de 200 euros en moyenne par mois, il est difficile de trouver moins cher. Et ces logements permettent d'accéder à une demande d'allocation de logement à caractère social (ALS), ce qui réduit un peu plus le budget pour se loger.

A ceux qui ne peuvent obtenir ce type de chambre, le Crous propose un deuxième type de logement : la résidence conventionnée. Elle correspond à un studio meublé type T1, T1bis de 21 à 31 m2 équipée d'une kitchenette et de sanitaires à l'intérieur même du logement pour un loyer tournant aux alentours de 400 euros par mois en moyenne. Là encore, ce prix peut être réduit en sollicitant l'aide personnalisée au logement (APL).

Faire sa demande avant la fin du mois avril

Pour obtenir de tels logements, il faut effectuer une demande et remplir ce que l'on appelle le dossier social étudiant (DSE). Attention ! Il ne faut pas attendre la fin d'année scolaire et les résultats d'examen pour effectuer cette démarche : la saisie sur le site internet du Crous de votre académie doit être effectuée entre le 15 janvier et le 30 avril, c'est-à-dire quelques mois avant la rentrée universitaire. Il faut donc anticiper l'avenir. Selon vos projets pour l'année scolaire à venir, vous avez la possibilité de formuler plusieurs vœux de logement dans des villes différentes.

le crous propose des logements en résidence universitaire en priorité à ceux qui
Le Crous propose des logements en résidence universitaire en priorité à ceux qui ont les ressources les plus modestes. © Ignatius Wooster - Fotolia

Ensuite, dans les quinze jours qui suivent votre demande sur internet, le Crous vous fait parvenir un dossier papier qui récapitule vos vœux et vos informations personnelles. A vous alors de fournir les éventuels justificatifs demandés et de renvoyer le dossier signé. Par exemple : l'autorisation de séjour pour un étudiant étranger ou la facture d'électricité pour confirmer le lieu de résidence des parents. Ce n'est qu'à ce moment que le ou les Crous, que vous avez sollicités, sont à même de vous donner une réponse. Soit ils vous proposent un logement (une chambre ou résidence conventionnée), soit ils rejettent votre demande. Un refus s'explique la plupart du temps par le fait que l'étudiant ne fait pas partie du public prioritaire ou qu'il ne remplit pas la totalité des critères minimum à réunir (revenus, âge, distance du domicile, ancienneté...). Cela étant, il existe une liste d'attente dans le cas d'éventuels désistements. Du coup quelques semaines après la rentrée, le Crous peut finalement accorder un logement. Sinon, il faut trouver une solution alternative.

Logement / Trouver un logement