Vers la disparition de l'abattement sur les FIP, les FCPI et FCPR

Les avantages fiscaux accordés pour les particuliers investis dans des fonds d'investissements liés à l'innovation seraient remis en cause. © JNT Visual - Fotolia

Un particulier qui investit dans une entreprise innovante via un fonds n'aurait plus d'avantage fiscal. Jusqu'à à présent, il peut réduire son revenu imposable d'un montant équivalent à 25 % des sommes investies dans la limite de 3 000 euros (une personne seule) ou 6 000 euros (un couple). Et dans le cadre de l'ISF, la moitié des sommes versées sont exonérées dans la limite de 20 000 euros. Pour cela, il a le choix entre un fonds commun de placement dans l'innovation, un fonds d'investissement de proximité ou un fonds commun de placement à risque et doit conserver ses parts pendant cinq ans notamment. Le gain fiscal étant bien souvent grignoté par l'absence de rentabilité, le dispositif est contesté.