Les hausses d'impôts envisagées pour 2013

les hausses d'impôts proposées par le gouvernement doivent être votées par le
Les hausses d'impôts proposées par le gouvernement doivent être votées par le Parlement d'ici fin décembre pour entrer en vigueur le 1er janvier 2013, sauf exception. © Tilio & Paolo - Fotolia

La facture est tombée ! Pour 2013, les recettes fiscales devraient augmenter de 36,9 milliards d'euros. Une partie de ce montant doit être obtenue par toute une série de hausse d'impôts. Ces hausses s'appuient sur de nouveaux impôts, mais surtout sur des réductions d'avantages fiscaux accordés jusqu'à présent. A la marge, cela permet d'accorder des exonérations supplémentaires. Au total, les ménages sont mis à contribution à hauteur de 10 milliards d'euros, dont 6,2 milliards sur les épaules des plus aisés.

Le bruit médiatique sur la présentation du projet de loi passé et avant les débats qui vont se dérouler jusqu'à la fin de l'année, voyez dans le détail des dispositions soumises au vote des Parlementaires qui pourraient vous concerner. Vous pourrez ainsi anticiper les impacts éventuels sur vos finances personnelles, si les députés et les sénateurs valident la proposition du gouvernement, suivre les discussions parlementaires et détecter les changements voulus par l'Assemblée nationale ou le Sénat.