Apprendre à négocier les prix sur un vide-grenier

L'affichage des prix n'est pas une obligation mais permet d'apprécier en un regard l'intérêt pour un objet. © Jasminka Keres - Fotolia
Des étiquettes de prix peuvent être posées sur les objets. Cela permet en un coup d'œil d'apprécier l'objet au regard de sa valeur. Mais le plus souvent, il n'y en a pas et il faut demander au vendeur. Ce montant a toutes les chances de varier dans la journée. D'abord si le vendeur vend bien. Ensuite, si l'objet en question a déjà intéressé quelqu'un ou pas. Enfin, selon la perception qu'il a de votre budget. Ce ne sont que des critères subjectifs, le prix est donc négociable. Pour les montants inférieurs à 2 euros, le marchandage ne s'impose pas. En revanche dès 10 euros, n'hésitez pas à négocier, encore plus si l'achat porte sur plusieurs objets et qu'ils sont pris immédiatement. De la sorte, le vendeur peut mettre en avant d'autres objets qu'il n'avait pas encore sorti de ses cartons.
Suggestions de contenus