Investir dans le vin : ces 30 bouteilles sur lesquelles miser

Investir dans le vin : ces 30 bouteilles sur lesquelles miser A l'occasion des foires aux vins, Linternaute.com vous aide à constituer une cave qui rapporte. Avec Angélique de Lencquesaing, notre experte, nous avons dressé une liste de 30 vins dans lesquels il pourrait être bon d'investir.

Pour se constituer une belle cave, il est important de répartir son investissement entre valeurs sûres et "pépites". C'est l'un des points sur lesquels insiste Angélique de Lencquesaing, co-fondatrice de la plateforme d'enchères en vins iDealwine. "Les vins présentés dans ce dossier se répartissent en deux catégories. D'un côté, vous avez des vins dont on a rarement vu les courbes de prix baisser dans le temps. Ce ne sont pas forcément des vins qui gagnent 20% par an, mais ils sont stables, sont recherchés et bénéficient d'une renommée mondiale. A ce titre, il y a vraiment un marché liquide à la revente et ce sont donc des vins intéressants à avoir dans son portefeuille. D'un autre côté, vous avez ce que j'appelle "les petites pépites". Des vins un peu plus pointus, dont la notoriété croit et s'étend à de nouvelles cibles, de nouveaux clients et de nouveaux pays d'amateurs. Je pense particulièrement aux vins du Jura, dont personne ne parlait il y a encore 3 ans. Il y avait alors une clientèle très confidentielle. Aujourd'hui, certains domaines font l'objet de bagarres intenses aux enchères, entre amateurs français et européens, mais aussi américains et asiatiques. Selon le risque qu'on octroie à sa cave, il peut être intéressant de répartir son portefeuille entre valeurs classiques et valeurs montantes". 

Linternaute.com : Faut-il privilégiez certaines régions par rapport à d'autres ?

Angélique de Lencquesaing : "Sur notre plateforme, 50 % des ventes aux enchères sont des vins de la région Bordeaux. Si elle ne constitue pas la région à la plus forte croissance en terme d'évolution des cours, elle reste la plus sûre, dans l'optique de revendre ses bouteilles. Il est donc important de réserver une belle place aux Bordeaux dans sa cave. Pour le reste, 25 % des ventes réalisées sur iDealwine concernent des vins de Bourgogne. Attention cependant, ce sont des vins qui présentent des niveaux de cours très élevés. Je doute donc que le potentiel de progression soit si important. Peut-être vaut-il mieux ne pas surinvestir dans cette région, bien qu'elle présente des vins extrêmement spéculatifs".

Linternaute.com : Est-il important de diversifier sa cave ?

Angélique de Lencquesaing : "Oui, comme pour tout bon placement ! En vin, il arrive que certains marchés s'emballent sur une région. En 2009-2010, le marché asiatique s'est absolument emballé sur les grands vins de Bordeaux. Quelques temps après, c'était au tour des vins de Bourgogne. Il serait donc bien dommage de passer à côté d'une évolution de marché en ayant placé ses œufs dans le même panier. Diversifiez donc votre cave. A titre personnel, j'aime beaucoup les vins du Beaujolais. Je trouve cette région divine pour ses vins. J'avais dans un premier temps l'impression qu'il n'y avait que peu d'engouement pour ces bouteilles, du moins sur iDealwine. Et finalement, en me penchant sur nos palmarès, j'ai pu constater que leurs prix augmentaient. En résumé, aucune région n'est à l'abri de l'intérêt des amateurs. Aussi, répartissez vos achat dans différentes régions et faites-le en fonction de vos goûts".

Linternaute.com : Le placement en vin s'adresse-t-il aux néophytes ? 

Angélique de Lencquesaing : "Je ne pense pas que l'investissement en vins soit un placement de néophytes. Il faut déjà avoir, à défaut de très amples connaissances, l'envie de s'y connaître mieux. J'ai souvent constaté que les personnes qui réalisaient les meilleures performances étaient ceux qui n'avaient pas constitué une cave dans une optique de revente et d'investissement... mais bien par passion. L'envie de découvrir de nouveaux domaines, de nouveaux producteurs et de nouveaux millésimes vous amènera forcément à de bonnes surprises. Même lorsqu'on achète à des niveaux de prix peu élevés, on a des perspectives de plus-values. Il faut donc vraiment faire en fonction de ses goûts et en fonction de ce qu'on a envie de découvrir. Choisissez des vins qui vous intéressent sur le plan gustatif. Je suis persuadée qu'à terme cela jouera sur la performance de votre cave".

Linternaute.com : Faut-il privilégier certains millésimes ?

Angélique de Lencquesaing : "Il faut ensuite privilégier des millésimes qui ont de bonnes perspectives de garde. Dans l'investissement en vin, on sait toujours quand on achète, mais on ne sait jamais à l'avance quel sera le bon moment pour revendre. On peut se fixer un horizon, mais des éléments exogènes peuvent toujours intervenir. Je pense par exemple à la crise financière de 2008, qui a eu un impact sur le prix du vin. On a enregistré de très fortes baisses des cours, car la période n'était pas propice à la vente. Les gens n'avaient plus de liquidités à octroyer à leur cave. Privilégiez donc des vins qui présentent un bon temps de garde. D'autant plus que lorsque vous revendez une bouteille, si celle-ci a encore de bonnes perspectives de garde et que le vin n'a pas encore dépassé, ou même atteint son apogée, elle restera plus attractive sur le marché. Certains millésimes ne présentent d'office aucune perspective de garde... C'était par exemple le cas pour le millésime 2003. On annonçait une excellente année et un millésime grandiose. Mais finalement, la canicule a entraîné une surchauffe des vins, qui ont finalement manqué d'acidité. Et un vin qui manque d'acidité voit sa capacité de garde entamée".

Linternaute.com : Quels conseils donneriez-vous concernant la conservation des bouteilles ?

Angélique de Lencquesaing : "Il faut s'assurer que sa cave est propice à l'investissement en vins. Et à tous les niveaux. Celle-ci doit présenter des conditions de conservation optimales : elle doit rester fraîche, sans subir de variations brusques de températures, ne pas subir de vibrations trop fortes... Et surtout, elle doit être sécurisée contre les cambriolages. Si votre cave ne répond pas à ces critères de sécurité et de conservation, ou si vous n'avez tout bonnement pas de cave (c'est bien souvent le cas en ville), mieux vaut se tourner vers une société spécialisée. Des entreprises développent des lieux climatisés, avec une humidité contrôlée et vous proposent de conserver vos bouteilles. En plus de présenter des conditions de conservation optimales, ces caves sont surtout sécurisées comme des bunkers. Quand on est dans une optique d'investissement et qu'on achète des bouteilles à des niveaux de prix élevés, il est intéressant de considérer la question".

iDealwine est une plateforme internet permettant de vendre et d'acheter des vins aux enchères. Créé en 2000 par trois passionnés de vin qui s'étaient rencontrés lorsqu'ils travaillaient à la Bourse de Paris, iDealwine joue un rôle de "bourse en ligne" du vin. Cotes des vins, étude de marché, palmarès... La plateforme développe en parallèle un certain nombre de contenus éditoriaux via son blog, pour vous permettre de vous familiariser avec l'univers du vin. En un peu plus de 15 ans d'activité, le site est devenu l'une des références de la vente aux enchères de vins. La plateforme fédère aujourd'hui une communautés de plus de 400 000 amateurs, répartis dans 120 pays. L'entreprise s'est d'ailleurs exportée à l'international, avec des bureaux à Hong Kong et à Londres.

Vin / Foire aux vins

Annonces Google