Prix du tabac : de nouveaux ajustements sur certains paquets

Prix du tabac : de nouveaux ajustements sur certains paquets AUGMENTATION PRIX CIGARETTES - Le prix des cigarettes restera stable jusqu'à la fin de l'année. Pourtant, certains fabricants ont procédé à de légers ajustements de leurs prix. De nouveaux tarifs entreront en vigueur à la fin avril.

[Mis à jour le 3 avril 2018 à 16h28] Après l'augmentation moyenne de 1 euro du paquet de 20 cigarettes au 1er mars 2018, le prix du tabac va rester stable jusqu'à la fin de l'année. C'est en tout cas ce que prévoient le ministère de l'Actions et des comptes publics et le ministère de la Santé, qui n'ont pas prévu de nouvelle hausse de taxes avant la fin 2018. En revanche, certaines marques ont effectué de légers ajustements depuis la dernière augmentation de prix du tabac.

Ces revalorisations ne concernent que peu de produits et ne s'élèvent qu'à quelques centimes d'euros (à la hausse, ou à la baisse). Les nouveaux tarifs, publiés dans un arrêté paru au Journal officiel le dimanche 1er avril, entreront en vigueur au lundi 30 avril 2018. L'arrêté fixe le prix marque par marque et paquet par paquet. Résultat : les Marlboro Rouge et les Gauloises ne changent pas de prix et restent à 8 euros, comme le paquet de Philip Morris.

Au sein de la même gamme, seul le paquet de Camel filtre est diminué de 10 centimes d'euro. Il coûtera 7,90 euros à la fin avril. Le paquet de Lucky Strike Red baisse lui aussi de 10 centimes. A l'inverse, les paquets de Gauloises Brunes et de Gitanes augmentent respectivement de 10 et 20 centimes d'euros. Voici le détail de l'évolution des prix, avant et après l'augmentation du  1er mars 2018, sur certains des paquets les plus vendus (les ajustements des fournisseurs sont précisés dans la colonne de droite, le cas échéant).

Prix de vente aux consommateurs des paquets de 20 cigarettes
Produit Prix de vente avant l'augmentation Prix de vente après l'augmentation
Camel Filters 7,00 euros 8,00 euros (ramené à 7,90 euros au 30 avril 2018)
Camel Blue 7,00 euros 8,00 euros (ramené à 7,90 euros au 30 avril 2018)
Camel Essential 7,00 euros 7,90 euros
Chesterfield Red 7,00 euros 7,80 euros
Chesterfield Blue 7,00 euros 7,80 euros
Dunhill Rouge 7,30 euros 8,00 euros
Dunhill Bleu 7,30 euros 8,00 euros
Gauloises Blondes 7,00 euros 8,00 euros
Gauloises Brunes 7,80 euros 8,80 euros (augmenté à 8,90 euros au 30 avril 2018)
Gitanes 8,00 euros 9,00 euros (augmenté à 9,20 euros au 30 avril 2018)
Lucky Strike Red 6,80 euros 7,80 euros (ramené à 7,70 euros au 30 avril 2018)
Lucky Strike Blue 6,80 euros 7,80 euros (ramené à 7,70 euros au 30 avril 2018)
Lucky Strike Gold 6,80 euros 7,80 euros (ramené à 7,70 euros au 30 avril 2018)
Marlboro Red 7,30 euros 8,00 euros
Marlboro Gold 7,30 euros 8,00 euros
Pall Mall Rouge 6,90 euros 7,80 euros (ramené à 7,70 euros au 30 avril 2018)
Pall Mall Bleu 6,80 euros 7,80 euros (ramené à 7,70 euros au 30 avril 2018)
Philip Morris Kings Label 7,20 euros 8,00 euros
Philip Morris White Label 7,20 euros 7,90 euros
Winfield Rouge 6,80 euros 7,80 euros (ramené à 7,70 euros au 30 avril 2018)
Winfield Bleu 6,80 euros 7,80 euros (ramené à 7,70 euros au 30 avril 2018)
Winston Classic 6,80 euros 7,70 euros
Winston Blue 6,80 euros 7,70 euros
Source : Arrêté du 2 février 2018 portant homologation des prix de vente au détail des tabacs manufacturés en France.

Pour rappel, le prix du tabac avait augmenté au jeudi 1er mars 2018. Après la hausse de 30 centimes d'euro appliquée en novembre 2017, il s'agissait de la deuxième majoration du prix du paquet mise en oeuvre depuis l'arrivée au pouvoir d'Emmanuel Macron. L'augmentation moyenne était alors de 94 centimes d'euro en moyenne par paquet de 20 cigarettes, pour un coût moyen du paquet de 7,90 euros. Les blagues de tabac à rouler de 30 grammes avaient quant à elles augmenté d'en moyenne 2 euros, pour un coût du paquet compris entre 9,50 euros et 11,10 euros.

Si la hausse initiale avait été fixée à 1,10 euro, cette majoration reste bien supérieure aux précédentes. Elle est même la plus importante jamais supportée par les fumeurs. La précédente augmentation record datait d'octobre 2003, lorsque le paquet le plus vendu était passé de 3,90 euros à 4,60 euros. Le prix du paquet a ainsi quasiment triplé depuis 2000. Il y a dix-huit ans, les cigarettes les plus vendues étaient écoulées au prix de 3,20 euros par les buralistes. Aujourd'hui, elles le sont donc au prix de 8 euros.

La ministre de la Santé espère "une prise de conscience"

Les tarifs fixés par les fabricants sont conjointement homologués par le ministère des Solidarités et de la Santé et le ministère de l'Action et des Comptes publics. L'objectif du gouvernement est d'atteindre un coût symbolique du paquet de 10 euros. L'exécutif prévoit pour cela encore quatre hausses du prix du tabac avant la fin de l'année 2020. Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, et son homologue à la Santé, Agnès Buzyn ont déjà annoncé les différentes augmentations à prévoir dans les prochains mois. Voici le calendrier des augmentations à venir :

  • 0,94 euro supplémentaire en mars 2018,
  • 0,50 euro en avril 2019,
  • 0,50 euro en novembre 2019,
  • 0,50 euro en avril 2020,
  • 0,40 euro en novembre 2020.

Ces majorations seraient ainsi étalées dans le temps pour permettre "aux gens de se préparer, de trouver les moyens d'arrêter de fumer", avait précisé la ministre de la Santé en septembre dernier. Invitée dans la matinale de CNEWS le mardi 27 février, celle-ci a de nouveau espéré une "prise de conscience de ceux qui fument". Mme Buzyn a rappelé que le budget annuel d'un fumeur représentait plusieurs milliers d'euros et que le tabac tuait 73 000 personnes chaque année.

Où va l'argent des cigarettes ?

Les deux premières augmentations mises en œuvre devraient rapporter quelques 500 millions de recettes fiscales supplémentaires à l'Etat en 2018. Un chiffre qui s'élèverait à 1,41 milliard d'euros supplémentaires en 2021, une fois le seuil symbolique de 10 euros atteint. Il faut cependant rappeler que le "coût social" du tabac représentent quant à lui plus de 20 milliards d'euros par an.

A l'heure actuelle, sur un paquet de cigarette de 8 euros, seuls 0,77 euros finissent dans les caisses du buraliste, rappelle Le Télégramme sur cette infographie. Ce qui représente à peine plus de 9,5% du prix du paquet. Le fabricant, lui, perçoit 0,63 euros. Le reste est ensuite réparti entre la TVA et l'Assurance maladie. En 2018, ce sont près de 11,8 milliards d'euros de recettes liées à la vente de tabac qui seront distribués à l'Assurance maladie.

Andorre, Belgique... Quels prix chez nos voisins européens ?

Avec cette nouvelle augmentation du prix du tabac, la France se situe dans la moyenne haute européenne. Un prix du paquet à 8 euros,  c'est en moyenne 3,50 euros de plus qu'en Espagne et en Italie, où le paquet coûte entre 4 et 5 euros, et 2 euros de plus qu'en Belgique (6 à 6,50 euros). En Allemagne, le paquet de 20 cigarettes coûte entre 5,50 et 6 euros. à Andorre, le même paquet vous coûte entre 3 et 3,50 euros. Les pays européens dans lesquels les cigarettes sont les plus chères sont la Norvège (environ 13 euros), l'Irlande et l'Angleterre (respectivement 11 euros et 11,50 euros en moyenne).

Pour rappel, lors d'un voyage en Europe, vous pouvez ramener jusqu'à 800 cigarettes avec vous (soit 4 cartouches) et jusqu'à 1 kg de tabac à rouler. Ces seuils indicatifs s'apprécient par personne. Au-delà de ces quantité, vous risquez de payer des droits et taxes supplémentaires ou de devoir renoncer à la marchandise. Vous vous exposez dans tous les cas à une amende pouvant s'élever à 750 euros.

Article le plus lu : DIRECT - Kate Middleton : accouchement imminent : voir les actualités

Emmanuel Macron

Annonces Google